AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Something Grimm |Daryl & So Hee|

Aller en bas 
AuteurMessage
So Hee McCalley
Pirate
Pirate
avatar

Nombre de messages : 24
Age : 22
Humeur : Joyeuse
Date d'inscription : 14/01/2014

Votre personnage
Trésor:
Vos Relations:

MessageSujet: Something Grimm |Daryl & So Hee|   Dim 19 Jan - 21:49


All I am, all I need
En levant les yeux vers le ciel, je me rendis compte qu'il faisait déjà nuit. Surprenant.  D'habitude, je ne me laissais jamais surprendre par le temps ; je savais quand le soleil se couchait, mais aussi quand il se levait et ce, avec une exactitude parfois déconcertante. Clignant plusieurs fois des yeux, je rabattis ma capuche sur ma tête – car je n'avais pas vraiment envie qu'un homme un peu trop porté sur l'alcool vienne m'importuner en me prenant pour ce que je n'étais pas ; une fille de joie – et avançais avec certitude en direction d'un lieu tranquille pour boire. Comme si un coin sans beuverie excessive pouvait exister à Tortuga ! Je laissais mon regard parcourir les différentes enseignes avant de m’arrêter devant l'une d'entre elles. Chez Lubrus n'était pas réputé pour son aimable clientèle ! En général les habitués étaient plus agressifs et… Différents... En bref, elle n'avait rien du bon vivant des pirates ordinaires, mais c'était pour cela que je l'avais choisie ; comme il n'y avait que peu de pirates, j'aurais droit à ma tranquillité.
Je poussais donc la porte et immédiatement, l'odeur ocre de la poussière mêlée à celle de l'alcool et du sang envahie mes narines. Une bagarre ? Si c'était le cas j'arrivais trop tard ; il n'y avait plus personne hormis un vieil homme -Lubrus- qui se tenait derrière le comptoir et me détaillait de bas en haut avec anxiété. L'ignorant, je me dirigeais vers une table à l'écart des regards et de la lumière avant de faire un léger signe à l'homme qui vint vers moi sans un homme. Une fois assise et après m'être assurée qu'il ne pouvait pas voir mon visage, je déclarais :

« Une bouteille de rhum, la moins chère. »

Mon ton était sec et ne laissais pas de place à la discussion. Sans réfléchir trop, je pris quelques pièces dans ma bourse que je posais au coin de la table. Très vite pourtant, mon attention se porta sur le mur à côté de moi. Les bougies qui éclairaient le bar formaient des ombres sur le bois, des ombres qui me rappelaient vaguement celle que ma mère me faisaient quand elle me racontait des histoires de piraterie. En y réfléchissant bien, depuis toute petite, on m'avait formée pour que je devienne pirate. Je n'avais jamais eu le choix, on m'avait appris à être pirate, à parler pirate, à dormir pirate, à manger pirate et à boire pirate. Pour mes parents je devais être une femme grande et puissante, pas une petite princesse au fond d'un château. Peut-être cela était-il dû à mes grands parents ? Je fronçais les sourcils. Devais-je être heureuse d'être pirate ? Depuis toute petite j'avais été elevée pour ça, alors non, je n'étais pas malheureuse, j'étais juste un peu triste de devoir me battre pour recevoir mon héritage... En y pensant, cette vielle bique qu'étais Dame Ching n'était qu'une personne sournoise et très bête. Comment trouve l'épave d'un bateau qui avait été ensevelie par Calypso ? Elle pensais vraiment que c'était possible ?
Stupide femme. De toute façon, les femmes sont toujours stupides. Il n'y avait que ma mère qui n'étais pas une idiote mais elle était morte de façon bête !
Avec un soupir, je revint à la réalité. Avec une légère surprise, je constatais que la bouteille était devant moi, avec un verre et que mes pièces avaient disparues. Bien, au moins ce type savait se montrer discret. En tournant légèrement la tête, je remarquais qu'il était d'ailleurs en grande conversation avec un homme. D'ailleurs, je n'était plus la seule ; pendant mon instant de rêverie, le petit bars avait commencé à se remplir et quelques personnes commençaient à parler plus bruyamment. Qui était l'idiote qui avait pensé être tranquille en allant dans un bar ? Franchement ?  Avec un haussement d'épaule, je me servit un verre et le but presque aussitôt.
Enfin, les hommes n'étaient pas si bruyant que ça et puis, ils étaient loin de moi, alors je pouvais tolérer leurs bavardages.

« Tant qu'ils ne viennent pas me voir... »

J'avais marmonné pour ne pas attirer l'attention, mais apparemment ce ne fut pas suffisant. Je le devinais en croisant le regard d'un homme qui, assit plus loin, me fixait avec intensité. Shit ! Comment avait-il pu m'entendre ? Très vite, je me rassurais : il ne pouvait m'avoir entendu avec le vacarme qui régnait à présent dans le bar. Non, s'il me fixait, c'était sans doute par curiosité. J'étais à visage couvert dans un bar, un verre vide et une bouteille plein à côté. C'était normal... Tout à fait normal... Je n'avais pas à m’inquiéter, je devais simplement faire comme si de rien était. Pourtant, nerveusement, je m'assurais que mon capuchon était bien posé sur ma tête et vint cacher mes lèvres avec le foulard que j'avais autour du cou. Pour ne pas me faire remarquer, c'était mal parti...
Fiche (c) Espe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daryl Dixon
Pirate
Pirate
avatar

Nombre de messages : 43
Age : 24
Localisation : Tortuga
Humeur : Maussade
Métier : Voleur/Pirate
Date d'inscription : 06/04/2013

Votre personnage
Trésor: 500 po’s
Vos Relations:

MessageSujet: Re: Something Grimm |Daryl & So Hee|   Lun 20 Jan - 6:27

SOMETHING GRIMM
Fear is only in our minds
Lentement, le Black Flag flottait sur le drap étoilé qu'était la mer. Daryl était encore sur le pont à cet heure si, perdu dans les nombreuses pensés qui le hantaient depuis déjà plusieurs semaine. Cet homme qui l'avait sauvé de la pendaison. Qui était-il ? Pourquoi lui avait-il dit '' Fifty fifty '' avant de quitter les lieux. Daryl avait l'impression qu'il lui en devait une. Cependant, pour cela, il se devait le retrouver. Le jeune pirate ressentit une brise caresser la peau délicate de son visage. Il ferma les yeux à une tel sensation avant d'afficher un petit sourire. Il avait beau dire qu'il n'aimait pas être un pirate, que s'il le faisait, c'était pour son frère, mais il ne pouvait pas tout à fait détester cela. La liberté, le son des vagues frappant contre la coque de son navire, mais surtout le fait qu'il pouvait se diriger à plusieurs destinations afin de comettre ses vols.

Il ouvrit doucement les yeux. Devant lui se tenait Sam, son bras droit. Celui-ci fixait Daryl d'un air inquiet. Le jeune voleur fronça les sourcils.

Qu'y a-t-il Sam ?

C'est Helena, capitaine. Elle ne passera pas la nuit.

Daryl se mordit la lèvre inférieur tout en hochant la tête. Il voulu faire paraître à Sam que cela ne le touchait pas vraiment. Vous voyez, pour Daryl, Helena était sa vie. Ils avaient été longtemps de très bons amis et parfois même plus. C'était bien la première femme avec qui Daryl avait osé parler. Il n'y a pas si longtemps que cela, elle est tombé malade. Une maladie mortelle encore inconnu. D'après Sam, c'est ce soir qu'elle allait les quitter. Le jeune homme quitta son poste afin d'aller à sa cabine. La jeune femme était étendu dans le lit, les couvertures sur le sol. Elle respirait fort, mais lentement. Daryl s'approcha d'elle et prit sa main.

Helena... C'est moi. C'est Daryl.

Le regard azur de la jeune femme se posa délicatement sur le visage du jeune homme qu'elle aimait tant. Un sourire s'afficha sur son visage pâle et en sueur. D'une voix peu audible et faible, la jeune blonde prononça quelques mots avant de fermer les yeux.

Je suis fière de toi, Daryl.

Un sourire nostalgique se dessina sur les lèvres du jeune homme. Il se retourna vers Sam et lui fit signe de quitter la cabine et de le laisser seul. Sam compris et fit comme demander. Lorsque Daryl fut désormais seul, il éclata en sanglot pour la première fois. Il cacha son visage entre ses mains ayant honte de lui-même. Il n'avait jamais vraiment aimer auparavant. Sa mère et son frère auront été les seuls exceptions. Après de longues minutes, il sortit de sa cabine devant tout son équipage qui l'attendait sur le pont. Sam s'approcha de lui et posa sa main sur son épaule afin de le consoler. Lentement, il se dégagea de son emprise et éclairciça sa gorge.

Demain matin, nous nous préparerons un plan afin de voler le grand trésor de la reine d'Angeterre. Le plan sera exécuté à l'aube durant le grand bal.

Tous semblait surpris d'une telle pensée. Sam s'avança vers son capitaine, mais celui-ci l'arrêta d'un signe de la main.

Pas de discution. C'est un ordre.

Il retourna à sa cabine laissant derrière lui son équipage confus et inquiet.

***

Chez Lubrus ? Vraiment ? Sam avait spécialement choisi cet endroit puisque qu'il connaissait bien le propriétaire. Pourtant, lorsqu'ils sont tous entrer dans ce bar, Daryl pouvait déjà ressentir l'envi d'en sortir en courant. L'ambiance était désagréable, l'odeur était horrible et les hommes qui se trouvaient dans ce bar était affreux et géant, dégoulinant de sueur. Daryl fit une grimace en les voyant. Il prit place avec son ami et demanda au vieux Lubrus un verre de rhum. Sam fixa son capitaine vider son verre d'une seule gorgé. Son attitude l'inquietait vraiment.

Tu sais, Daryl... Nous venons tout juste de jeter le corps d'Helena dans la mer et pourtant... Tu ne semble aucunement infecté par son départ. Elle était importante pour toi. Je le sais.

Tu ne sais rien...

Sam baissa la tête et soupira.

Maintenant, tu veux que l'on aille risquer notre vie pour voler un stupide trésor qui ne nous fera que du bien sur le moment. Nous ne sommes pas des voleurs, Daryl. Nous sommes des pirates. Tu es le voleur. Tu recherches la gloire et la richesse alors que nous recherchons la libérté. Merle ne nous aurait jamais entraîné dans de tel connerie.

Daryl frappa son poing contre le comtoir faisant tourner plusieurs tête.

N'entre pas mon frère dans cet histoire !

Sam soupira à nouveau.

Tu ne nous as jamais dis ce qui c'est passé avec Merle ? Comment il est mort...

Daryl serra les dents et poussa violement Sam. Celui-ci resta surpris d'un tel acte de la part de son capitaine.

Le plan reste toujours en place et je compte sur vous !

Sam quitta le bar afin de retourner au navire. Daryl comptait faire la même chose lorsque son regard croisa celui d'une autre personne à l'autre bout de la salle. Dur de dire si c'était une femme ou un homme. Il soupira, puis se dirigea vers la porte de sortie. Il n'avait pas besoin d'aller voir un inconnu pour lui demander pourquoi il se cachait ainsi. Alors qu'il posa son pied à l'extérieur, il pu entendre un homme et une femme se disputer. Il fit volte-face pour voir la mystérieuse personne se faire approcher par un vieux pirate saoul. Daryl fronça les sourcils lorsqu'il vit que le pirate allait trop loin. Il s'avança d'un pas décidé et tapota l'épaule du pirate. Un faux sourire aux lèvres, Daryl fixa l'homme de son regard azur.

Dégage le jeune ! Je l'ai vu en premier.

Daryl poussa un petit rire puis planta son poing en pleine figure de l'homme qui s'écrasa au sol, complètement K.O. Daryl tenta d'ignorer la douleur sur son poing et posa son regard sur la mystérieuse personne.

Je ne suis pas un héro.

Puis, à nouveau, il s'apprêta à quitter les lieux. Cependant, une voix féminine le stoppa.
FICHE PAR DITA | EPICODE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
So Hee McCalley
Pirate
Pirate
avatar

Nombre de messages : 24
Age : 22
Humeur : Joyeuse
Date d'inscription : 14/01/2014

Votre personnage
Trésor:
Vos Relations:

MessageSujet: Re: Something Grimm |Daryl & So Hee|   Lun 20 Jan - 17:04


All I am, all I need
Alors qu'il semblait régner dans le bar une agitation de plus en plus fébrile, un homme qui plus loin semblait m'avoir remarqué s'avança vers moi d'une démarche maladroite. Je fus donc contrainte de quitter l'étranger des yeux pour les lever au ciel et me redressais sur ma chaise ; à croire que j'avais vraiment le chic pour me dégoter tous les ivrognes possibles à chaque fois que j'allais quelque part ! Avec un énième soupir, je le regardais se poster devant ma table avec un sourire triomphant. Il allait sans doute parler lorsque plus loin, un homme s'exclama d'une voix forte qu'il était Davy Jones, visiblement, l'alcool faisait des ravages ! Avec un petit sourire en coin je repensais à ma première cuite. Ce n'avait pas été la plus terrible, mais en y repensant, c'était sans doute la plus drôle ! Elle n'avait pas mal terminé, en fait, je m'étais juste retrouvée dans le lit d'une parfaite inconnue -dieu merci, j'appris quelques jours plus tard que je n'avais rien fait d'extraordinaire-. Distraite, j'en oubliais la présence du vieil homme ivre qui en avait profité pour se rapprocher de moi. Le voyant si proche, mon coeur s'emballa, il n'allait tout de même pas essayer de me rouler une pelle, si ? Bien heureusement il se recula et s'exclama :

« Sacrebleu ! Je t'avais pris pour un de mes hommes ! Qu'est-ce que tu fais là toute seule ma jolie ? Tu cherches de la compagnie ? Des sensations fortes ? Je peux t'en donner si tu en veux vraiment ! »

Dégoûtée, je fis la moue. Cet homme semblait, en plus d'être ivre, totalement idiot. Quel genre de fille viendrait ici pour s'envoyer en l'air avec le premier venu alors que même les prostituées évitaient le coin ! Faisant un effort surhumain pour m'adresser à l'homme sans lui vomir dessus, je déclarais :

« Vous vous trompez de personne. Puis, soyez logique, qui voudrait d'un type comme vous ? »

Bien qu'idiot, l'homme comprit très bien la remarque que je venais de lui faire et, visiblement vexé, il posa sa main dégoulinante de sueur et de graisse sur mon épaule. Par réflexe, je me dégageai et me levais. J'étais bien sûr plus petite que lui et je n'avais pas particulièrement envie de me battre, mais s'il persistait, il se retrouverait bientôt avec mon poing dans la figure. Pas le moins du monde effrayé, l'homme, à qui l'alcool semblait donner une sur-dose de courage et d'arrogance, reposa sa main sur mon épaule en fronçant les sourcils.

« Écoute ma belle, tu vas me suivre, je vais t'apprendre le respect. Quand je parle, tu la ferme ! Quand je te demande tes tarifs, tu me les donnent ! »

Outrée par ces mots, je fermais mes poings et me mordit la lèvre pour ne pas sauter au cou de l'homme. Comment pouvait-il oser me dire ça ? Peut-être qu'il avait bu, mais ce n'était pas une raison ! Il me faisait simplement passer pour une fille facile ! Comme si j'allais me laisser faire !

« Tire-toi de là avant que je ne t'arrache les yeux ! »

Ma voix était sifflante mais, je faisais mon maximum pour ne pas attirer l'attention. Ce ne dut pas marcher puisqu'un autre type s'approcha avec un sourire mauvais au coin des lèvres. Comme le vieux ne semblait pas l'avoir vu, il profita de mon inattention pour raffermir sa prise sur mon épaule, me faisant sursauter. J'allais lui mettre mon poings dans la figure lorsque l'autre homme lui tapota l'épaule. Je le reconnus alors, c'était lui qui, au comptoir, m'avait fixé pendant un bon moment !

« Dégage le jeune ! Je l'ai vu en premier. »

En fronçant les sourcils, je m'apprêtais à lui sauter dessus pour lui arracher véritablement les yeux lorsque l'autre homme intervint en le frappant. Le vieil ivre, tomba par terre dans un bruit sourd, m'arrachant un sourire moqueur. Idiot. Je m'apprêtais à dire à l'inconnu qu'il n'aurait pas dû intervenir lorsque je rencontrais son regard. Imperturbable, je ne dis rien et le vis partir :

« Je ne suis pas un héro. »

Il allait passer le pas de la porte et je n'allais certainement pas le laisser s'en aller sans un mot ! Retirant ma capuche pour mieux apercevoir l'homme qui semblait s’enfuir, je déclarais :

« Certainement pas ! Vous êtes un fouineur, mêlez-vous de ce qui vous regarde la prochaine fois ! »

C'était dit d'une façon arrogante qui aurait pu laisser croire que j'étais vexée qu'il ait agi et m'ait "sauvé", mais en fait, ce n'était pas méchant, c'était juste une façon détournée pour moi de le remercier. Soupirant, je poussais le corps de l'homme pour faire un pas en avant afin de récupérer la bouteille que j'avais payée. Je ne comptais pas m'éterniser dans le coin, pas toute seule. J'étais peut-être une pirate, mais je n'avais pas à faire la maligne si je voulais rester en vie suffisamment longtemps pour récupérer mon héritage !..
Fiche (c) Espe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daryl Dixon
Pirate
Pirate
avatar

Nombre de messages : 43
Age : 24
Localisation : Tortuga
Humeur : Maussade
Métier : Voleur/Pirate
Date d'inscription : 06/04/2013

Votre personnage
Trésor: 500 po’s
Vos Relations:

MessageSujet: Re: Something Grimm |Daryl & So Hee|   Lun 20 Jan - 19:46

SOMETHING GRIMM
Fear is only in our minds
Certainement pas ! Vous êtes un fouineur, mêlez-vous de ce qui vous regarde la prochaine fois !

Lentement, Daryl se retourna vers la jeune femme qui c'était maintenant montrée. Le jeune pirate la fixa longuement avant d'afficher un petit sourire en coin. Il savait très bien qu'elle était reconnaissante envers lui. Ça sonnait dans sa voix. Il hocha doucement la tête avant de quitter le bar à nouveau. Daryl alla vers son navire, mais se remémora d'avoir oublié quelque chose dans la taverne. Il fit alors volte-face afin de tomber nez-à-nez avec cette femme. Il sursauta et recula de quelques pas. Il cligna plusieurs fois des yeux afin de réaliser que ce n'était pas vraiment elle. Ce n'était qu'une femme de joie qui l'avait suivit.

Alors mon beau ! Je t'ai vu te battre. C'était très sexy. Tu veux t'amuser un peu.

Une petite grimace s'afficha sur le visage de Daryl alors qu'il tenta de passer à côté d'elle. Cependant, elle n'allait pas le laisser partir d'aussitôt. Elle le bloqua à chaque fois qu'il tentait de retourner vers la taverne.

Je suis vraiment désolé mademoiselle, mais je dois retourner à l'intérieur afin de reprendre ma bourse que j'ai oublié sur le compt-...

De derrière son dos, la jeune femme sortit la bourse de Daryl. Celui-ci resta surpris quelques secondes, avant d'essayer de reprendre ce qui lui appartenait. Elle cacha la bourse de nouveau derrière elle avant d'afficher un grand sourire sur ses lèvres.

Si tu veux avoir cette bourse, il va te falloir me faire plaisir.

Daryl soupira. Comment la reprendre sans avoir à coucher avec cette femme. Des milliers de pensées l'envahirent. Il posa son regard azur sur la jeune blondinette qui attendait toujours la réponse du jeune voleur. Il avait trois choix. Premièrement, il pourrait coucher avec cette femme de joie afin de reprendre sa bourse, mais aussi risquer de mourir d'une maladie quelconque. Deuxièmement, il pouvait refuser de coucher avec elle et la regarder quitter les lieux avec sa bourse. Ou encore, il pouvait lui jouer un petit tour. Il est un voleur rusé tout de même ! Pourquoi risquer deux choses qu'il ne voulait pas voir arriver. Daryl afficha donc un petit sourire séducteur et s'avança lentement vers la femme qui était heureuse de voir qu'il entrait dans son piège.

C'est bon. Vous avez gagnée... Je vous ferrai plaisir.

La blondinette afficha un plus grand sourire.

Et qu'allez vous me faire, cher monsieur. Ajouta-t-elle, excitée par la situation.

Oh, je pourrais vous faire bien des choses. Mais vous savez quoi...

Daryl se colla à la jeune femme et approcha son visage du sien, comme s'il allait l'embrasser.

Je n'arrêterai point jusqu'à ce que vos jambes tremblent et que tout le voisinage connait mon nom.

À cela, il ajouta un sourire mesquin. La femme fondait presque dans ses bras. C'est toujours comme ça avec les femmes de joie. Elles veulent entendre ce qui est le plus pervers. Daryl posa ses mains sur la taille de la jeune femme et embrassa son cou. Alors qu'elle croyait avoir ce qu'elle voulait, Daryl lui arracha la bourse de ses mains à la vitesse de l'éclair. La blondinette resta bêtement surprise par une telle action.

Merci mademoiselle ! Ce fut un plaisir de discuter avec vous.

Il s'avança de nouveau vers la taverne, laissant la pauvre dame complètement en colère derrière lui. Les femmes de joie devait apprendre à ne jamais s'en prendre à un voleur, car non seulement il avait réussi à reprendre sa bourse, mais il lui avait prit la sienne aussi. En entrant dans la taverne, Daryl se dirigea vers Lubrus et lui demanda s'il avait vu d'autres pièces d'or traîner sur le comptoir. Le vieux hocha la tête en guise de non. Non mais quelle question. C'était presque sûr qu'un des pirates c'était emparé de sa '' fortune ''. Alors qu'il s'apprêtait à quitter, son regard se posa à nouveau sur la jeune femme à qui il avait '' sauvé la vie ''. Il trouvait étrange qu'elle soit encore là. Pourtant, elle ne se trouvait plus au fond de la salle, mais bien plus proche de l'entrée. Le jeune pirate ne pu s'empêcher d'aller la voir.

Que faites-vous encore ici ? Où est-ce que je me mêle de quelque chose qui ne me regarde pas ? Il posa la dernière question sur un ton moqueur tout en affichant un petit sourire amical.

Comme dit plus tôt, il était rare pour Daryl de parler à quelqu'un, surtout une femme. Cependant, elle l'intriguait tellement qu'il en pouvait s'empêcher de lui adresser la parole.
FICHE PAR DITA | EPICODE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
So Hee McCalley
Pirate
Pirate
avatar

Nombre de messages : 24
Age : 22
Humeur : Joyeuse
Date d'inscription : 14/01/2014

Votre personnage
Trésor:
Vos Relations:

MessageSujet: Re: Something Grimm |Daryl & So Hee|   Lun 20 Jan - 22:45


All I am, all I need
Son sourire me laissa sans mot. Comment pouvait-il me sourire de la sorte ? Oh ! Qu'il aille au diable ! Je le laissais partir sans insister et, ma bouteille toujours en main, je me penchais au dessus du vieil ivrogne. Après quelques secondes, je le secouais pour le réveiller ; je n'avais pas envie de le voir traîner au sol. Après un bruit rauque provenant de sa gorge, je le lâchais et sortis. Dehors, je remarquais que la nuit été belle et bien tombée. Grimaçant, je me rendis compte qu'il y avait encore pas mal de monde et je n'avais pas franchement envie de rentrer à l'auberge maintenant. Surtout vu l'état de ma chambre. Je m’accommodais peut-être de tout, mais la chambre que j'avais payé pour le mois n'était pas franchement propre et elle était sacrement maussade... Avec un soupir, je dû bien me l'avouer, je détestais la solitude dans laquelle je m'étais enfermée depuis la mort de ma mère. Depuis qu'elle était morte, je n'avais pas vraiment eu l'occasion de m'amuser, de me divertir, ou même de rire.

Quelque chose me bouscula et je me retournais pour tomber nez-à-nez avec le vieil ivrogne qui me dévisagea avec surprise avant de continuer son chemin comme si de rien était. Avec un sourire en coin, je le regardais partir. Le pauvre aurait une sacré marque demain au réveil, et sans doute pas beaucoup de souvenirs de ce qu'il s'était produit. D'ailleurs, qu'aurais-je fait si l'autre homme n'était pas intervenu ? Peut-être que je l'aurais frappé moi même. Oui, en y repensant et en y réfléchissant sérieusement, je l'aurais frappé pour avoir osé me parler aussi brutalement.

D'un geste brusque, je portais goulot de ma bouteille encore pleine à ma bouche et avalais quelques gorgées de l'alcool qui s'engouffra dans mon gosier puis dans mon estomac avec chaleur. Mouais, j'avais sans doute suffisamment réfléchis pour aujourd'hui. Poussant à nouveau la porte du bar, je fut bousculée par une femme qui semblait très pressée de partir. Outre le choc de voir en face de moi une femme qui me ressemblait énormément. Captivée, je la fixais pendant un long moment avant de baisser les yeux, elle n'était pas asiatique et elle n'avait pas mon sang, donc, elle n'était pas vraiment importante.

« Tu recherches quelque chose ma mignonne ? »

Blasée, je décidais de l'ignorer et la poussait légèrement pour passer et rentrer à nouveau dans le bar. Le vieil homme au comptoir me dévisagea d'un œil morne et je l'ignorais pour m'asseoir près de la porte. Je voulais être certaine de pouvoir prendre mes jambes à mon cou s'il m'arrivait quelque chose. On avait réussi à m'avoir une fois, mais pas deux ! Qu'elle ne fut donc pas ma surprise de voir quelques minutes plus tard déboulé l'inconnu ! Discrètement, je le suivis des yeux pendant qu'il se dirigeait vers le comptoir et s'adressait au vieillard. Puis, je le vis se redresser avec contrariété et son regard croisa le mien. Nullement gênée je le fixai jusqu'à ce qu'il me rejoigne.

Que faites-vous encore ici ? Où est-ce que je me mêle de quelque chose qui ne me regarde pas ? 

Son sourire m'indiqua clairement qu'il ne m'en voulait absolument de lui avoir parlé avec arrogance plutôt. Rien que pour ça, je me décidai à lui répondre :

« Vous vous mêlez de ce qui ne vous regarde pas, mais je veux bien vous répondre ; je passe le temps. »

Ma voix était peut-être dénuée de toute émotion, mais, c'était tout ce que je pouvais faire pour le moment. Pourtant, comme je devais faire un effort, j'ajoutais dans un souffle :

« Et vous ? Que faîtes vous là ? »

Fiche (c) Espe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Something Grimm |Daryl & So Hee|   

Revenir en haut Aller en bas
 
Something Grimm |Daryl & So Hee|
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faute d'un clou/Grimm
» Les voleurs volés/Grimm
» Grimm, bah voui c'est moi
» Le jeune géant/ Grimm.
» Le dauphin intrépide/Grimm

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les îles :: Tortuga :: Le village-
Sauter vers: