AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [TERMINE] Quand un navire prend l'eau, il faut savoir mettre pied à terre ! [PV Will]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Capitaine Elen Cleaver
Pirate
Pirate
avatar

Nombre de messages : 99
Age : 20
Localisation : Toujours entre deux eaux !
Humeur : 'Tention ! Je mords !
Métier : Capitaine du Elen's spirit
Date d'inscription : 25/07/2013

Votre personnage
Trésor:
Vos Relations:

MessageSujet: [TERMINE] Quand un navire prend l'eau, il faut savoir mettre pied à terre ! [PV Will]   Sam 7 Déc - 3:11

La bataille opposant mes nouveaux alliés Anglais au navire de ligne Français n'avait pas tout à fait tourné à notre avantage. Si on avait suffisamment fait feu pour les envoyer par le fond, les boulets anglais, suivis par le français, avaient fait du trop bon boulot, et la voix d'eau qu'ils avaient ouverte dans la cale de mon bâtiment risquait de le faire très vite sombre dans les abîmes si je ne réagissais pas vite, raison pour laquelle j'avais ordonné l'arrêt dans le port de Tortuga, plutôt que de continuer à naviguer comme on l'aurait fait si je n'avais pas une brèche de trente bons centimètres dans la coque de mon pont inférieur ! En plus, mes matelots étaient trop peu nombreux pour qu'on continue à manœuvre convenablement. Sans compter que les marins de l'ancien Ghost étaient fatigués et anéantis par la perte tragique du navire à la coque rouge, si redouté que ce soit pas la Compagnie Orientale des Indes que par toute l'Europe. Sa capitaine venait de perdre son bien le plus précieux en voulant m'aider, et je m'étais promis de réparer au mieux les dégâts que j'avais causés, même si je savais que je n'y arriverais jamais complètement. Un bâtiment avec une âme telle que le Ghost était unique et irremplaçable, mais je savais que mon amie n'arrêterait pas de fendre les flots pour autant. Et je ne la voyais pas poursuivre la piraterie dans une chaloupe ! Raison pour laquelle j'avais envisagé, durant tout le long de notre retour dans la cité des pirates, à voler un bâtiment britannique, que j'aurais dépourvu de son équipage et de son commandant, afin d'y offrir un pouvoir totale à mon alliée et à ses marins. Seulement, il fallait pour ça que je puisse moi-même naviguer, et ça risquait de prendre un certain temps ! Je n’avais pas vu le temps passé, une fois installée derrière la barre, mais nous étions enfin arrivés à bon port. Heureusement, car ma seconde était venue m’annoncer peu de temps avant que la brèche s’était encore élargie, et que la voie d’eau était en train de noyer le pont inférieur, trempant les bottes des marins jusqu’aux mollets. Soupirant, j’appelais de l’aide pour amarrer le navire au long pont de Tortuga . J’avais demandé à mon amie si je pouvais prendre le contrôle de son équipage, au moins le temps de retirer cette épine de mon pied.

Seulement, la capitaine était tellement anéantie par la perte tragique du navire à coque rouge qu’elle sauta du pont du Elen’s sans répondre, et je pris sa réaction pour un «  oui ».  Elle marchait déjà de travers, et elle devait avoir une bonne dose d’alcool dans le sang. Mais ça ne devait pas lui avoir suffi pour noyer son chagrin, car, à peine les pieds au sol qu’elle se procura, je ne sais comment, une nouvelle bouteille de rhum pleine. Elle se dirigea du mieux qu’elle pu vers la plage, et je savais que j’allais devoir la faire surveiller si je voulais lui éviter les ennuis. Seulement, j’avais besoin de ma seconde à bord pour superviser les marins, qui s’échinaient en vain à colmater la faille de plus en plus étendue par les flots. . Le temps jouait contre nous, et il était en train de gagner. Sauf que je refusais de finir comme mon amie, ivre morte sur la grève de la cité des pirates, à pleurer sur l’épave de mon bâtiment. J’appelais donc un matelot que j’envoyais à terre pour suivre la pirate, avant de sauter du pont du Elen’s pour aller chercher un maçon, ou quelqu’un capable de me faire une rustine qui tienne la route, le temps d’en trouver un. En temps normal, il y avait toujours des commerçants dans le coin, mais avec ma chance légendaire, soit ils seraient partis en mer pour livrer des clients, soient ils seraient tous occupés avec leurs affaires. Les artisans sachant bien manipuler le bois se faisaient rares, et ils étaient très demandés. Je risquais donc de faire chou blanc, et là, c'était très mauvais pour moi.  Je hurlais alors à pleins poumons sur le port :

-Y’aurait-il par hasard quelqu’un capable de m’réparer une voie d’eau dans mon bâtiment dans c’te ville de dépravés ?


A l’absence de réaction, je jurais à haute voix, exprimant une mauvaise humeur qui commençait à me ronger. Je ne pourrais pas aller loin s’il n’y avait pas au moins une personne suffisamment sobre pour se bouger le cul. Je commençais à déprimer, quand je crus apercevoir une personne que sa réputation précédait, et qui serait sûrement en mesure de me filer un coup de main, si je savais payer assez généreusement ses talents. Il n’y avait plus qu’à espérer que ce ne serait pas un clone, sorti de nulle part, sinon je serais d’autant plus dans la merde. . J’accélérais le pas pour le rattraper, mes bottes fouettant à rythme régulier les planches de bois du pont. Je mis la main sur son épaule pour le faire se retourner, mais visiblement, il était trop paumé dans ses pensées pour se préoccuper de moi, et je dus me mettre en travers de son chemin pour attirer son attention. Je croisais à présent les doigts pour que ce soit bien l’homme que je recherchais, sinon j’allais et passer pour une folle, et devoir me débrouiller avec une fissure que je ne pouvais réparer :

-Etes-vous William Turner ? Si oui, je vous en prie, j’ai besoin de vos talents. Mon navire va couler si je ne trouve pas très vite quelqu'un pour colmater une voie d'eau qui se repend.

Je tirais une bourse en cuir de ma ceinture, que je lui tendis :

-Ceci saurait-il vous convaincre de me suivre ?


Dernière édition par Capitaine Elen Cleaver le Mar 18 Fév - 21:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Will Turner

avatar

Nombre de messages : 32
Age : 23
Humeur : Bonne :)
Date d'inscription : 30/11/2013

Votre personnage
Trésor:
Vos Relations:

MessageSujet: Re: [TERMINE] Quand un navire prend l'eau, il faut savoir mettre pied à terre ! [PV Will]   Dim 8 Déc - 0:57

C'est en soupirant de contentement, après une dure journée de labeur, que Will Turner, forgeron de son état, marié à la Reine des pirates Elizabeth Swann Turner et père d'un garçon du nom de Jake, alla se promener sur les docks. Sa femme était quelque part sur les océans, son fils était resté à la forge pour finir de ranger les outils ; marchant sur les pavés, le forgeron soupira. Elizabeth lui manquait, et elle manquait à Jake également. Le garçon de quatorze ans souffrait de cette absence, mais il faisait tout son possible pour ne pas le montrer. Si seulement Will et lui pouvaient reprendre l'aventure, peut-être que cela leur changerait les idées...

Tout en marchant, il regarda les échoppes se vider petit à petit de leur clientèle : l'heure viendrait bientôt de plier boutique, et les clients retardataires se dépêchaient de faire leurs emplettes avant de rentrer chez eux. Le forgeron sourit et continua sa route tranquillement, saluant ceux qu'il croisait, quand il entendit une voix féminine l'interpeller :

-Etes-vous William Turner ? Si oui, je vous en prie, j’ai besoin de vos talents. Mon navire va couler si je ne trouve pas très vite quelqu'un pour colmater une voie d'eau qui se repend.

Will se retourna : la personne qui venait de lui parler avait un regard bleu acier qui vous transperçait comme des poignards, la peau pâle comme si le soleil ne venait jamais y déposer ses rayons, et vêtue d'une combinaison moulante. Elle sortit une bourse en cuir qu'elle lui tendit :

Ceci saurait-il vous convaincre de me suivre ?

Le forgeron repoussa la bourse doucement :

Je verrai ce que je peux faire, madame. Mais ne gâchez pas votre argent avant de voir mon travail, même si ma réputation semble me précéder. Attendez, et voyez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine Elen Cleaver
Pirate
Pirate
avatar

Nombre de messages : 99
Age : 20
Localisation : Toujours entre deux eaux !
Humeur : 'Tention ! Je mords !
Métier : Capitaine du Elen's spirit
Date d'inscription : 25/07/2013

Votre personnage
Trésor:
Vos Relations:

MessageSujet: Re: [TERMINE] Quand un navire prend l'eau, il faut savoir mettre pied à terre ! [PV Will]   Ven 24 Jan - 13:44

Je soupirais de soulagement à la réponse du jeune pirate et forgeron. J'avais vraiment besoin de quelqu'un qui avait de l'or dans les doigts pour réparer cette voie d'eau qui n'était décidemment pas décidée à arrêter de faire des dégâts dans mon pont inférieur. Ce boulet avait définitivement trop bien fait son travail.... A l’heure qu’il était, les marins qui étaient restés sur le Elen’s Spirit au lieu d’aller pleurer leurs camarades disparus devaient être en train de se servir de seaux pour évacuer l’eau qui envahissait les cales. Toute les richesses que nous avions amassées dans les pillages précédents avaient, heureusement, été évacuée avant la bataille, ce qui limitait le grabuge. Seulement, le bois était dans un état plus que critique et cédait sans prévenir, ouvrant petit à petit d’autres fissures qui permettaient à l’eau d’entrer d’avantage. La présence de William Turner sur ces docks à ce moment là était… Une bénédiction ! Je rangeais ma bourse, bien que j’étais convaincue de la ressortir plus tard, et me tournais vers mon bâtiment pour l’indiquer au jeune homme :

-On a été pris dans des feux croisés avec des Anglais, puis des Français. Les tirs ont percé l’arrière de la coque, et c’est pire qu’une ville après un ras-de-marrée là-dedans. Mes matelots s’acharnent à évacuer l’eau comme ils peuvent, mais ça devient un vrai cauchemar. Nous devons faire vite : si nous n’intervenons pas rapidement, je ne donne pas cher de mon navire.

Je soupirais de nouveau, et lui demandais amicalement de me suivre. Mes bottes claquèrent sur le quai, mes cheveux volant au rythme de la brise. J’entendais les vaguelettes qui s’écrasaient le long de la côté de Tortuga. C’était plutôt tranquille sur la terre ferme, une fois les navires de nouveau partis en mer et les habitants rentrés chez eux. En fait…. Il n’y avait plus que les derniers membres de mon équipage qui s’agitaient. J’entendis des ordres claquer dans l’air, et je reconnus immédiatement la voix de mon quartier-maître. Décidément, Mercure avait visiblement prit le parti de me venir en aide après ce désastre ! En effet, la dernière fois que j’avais vu ma chef d’équipage, elle était à la taverne de la ville, en train de noyer sa peine. En effet, je n’étais pas la seule responsable de ce carnage. Enfin, c’est ce qu’elle pensait. J’avais plusieurs fois essayé de la convaincre que j’étais la seule à devoir porter ce fardeau, mais elle ne m’avait pas écoutée. Au final, je l’avais retrouvée le soir précédent, vautrée entre les tables renversées après une bagarre apparente et les cadavres de bouteilles de rhum vides. Quel malheur… Mais il semblerait qu’elle se soit reprise et décidée à venir porter main forte à ses subordonnés pendant que je partais chercher un sauveur potentiel. Je vis son visage s’éclairer quand elle reconnut le jeune homme avec lequel je marchais :

-C’est pas vrai, c’est un miracle ! Will Turner ! Vous avez fait fort, Capitaine ! Avec lui, on reprendra la mer dans les deux jours à venir !

Je souris, mais je voulus calmer les ardeurs de la jeune femme :

-Vu l’étendue des dégâts, ça risque d’être un peu plus long que ça, même avec un maître en la matière comme lui.

Elle s’en retourna sur le navire sans répondre, mais elle ne parvint tout de même pas à cacher sa joie. Je me tournais vers William, et relevais un peu la tête : je me devais de reprendre la situation en main, et ce n’était pas en laissant l’abattement prendre possession de moi que je nous tirerais de tout ça.

-Suivez-moi, je vais vous montrer l’Apocalypse !

Montant à bord de mon rafiot, je descendis les escaliers qui longeaient le couloir menant à ma cabine, pour me retrouver dans une cale qui était encore en plus mauvaise état que ce que je n’imaginais : à présent, j’avais de l’eau jusqu’aux mollets ! Je dus me retenir de péter un câble, mes nerfs menaçant de me lâcher d’une minute à l’autre. Je me tournais vers le jeune forgeron, une leur de désespoir contenu dans les yeux :

-C’est encore pire que quand je suis partie…. Pensez-vous pouvoir nous tirer de cette mauvaise passe ? J’ai entendu dire que vous cherchiez à reprendre la mer. Si vous arrivez à nous permettre de reprendre le large, rien ne m’empêche de vous emmener avec moi comme remerciement. Une partie de l’équipage est mort dans les échanges de mauvais procédés de tout à l’heure, et j’aurais bien besoin de marins. Je vous préviens seulement d’avance… Mon équipe est constituée de quatre vingt quinze pourcents de femmes, et j’ai déjà une seconde. Pourtant, je suis certaine qu’on peut tout à fait vous trouver un poste qui conviendrait à vos talents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Will Turner

avatar

Nombre de messages : 32
Age : 23
Humeur : Bonne :)
Date d'inscription : 30/11/2013

Votre personnage
Trésor:
Vos Relations:

MessageSujet: Re: [TERMINE] Quand un navire prend l'eau, il faut savoir mettre pied à terre ! [PV Will]   Ven 24 Jan - 18:08

La jeune femme conduisit le forgeron à son navire pour constater les dégâts, tout en lui expliquant :

On a été pris dans des feux croisés avec des Anglais, puis des Français. Les tirs ont percé l’arrière de la coque, et c’est pire qu’une ville après un ras-de-marrée là-dedans. Mes matelots s’acharnent à évacuer l’eau comme ils peuvent, mais ça devient un vrai cauchemar. Nous devons faire vite : si nous n’intervenons pas rapidement, je ne donne pas cher de mon navire.

William fronça les sourcils : les boulets, qu'ils soient anglais ou français, pouvaient faire beaucoup de dégâts. Il la suivit sans mot dire jusqu'au navire, où la capitaine lui montra l'étendue des dégâts :

C’est encore pire que quand je suis partie…. Pensez-vous pouvoir nous tirer de cette mauvaise passe ? J’ai entendu dire que vous cherchiez à reprendre la mer. Si vous arrivez à nous permettre de reprendre le large, rien ne m’empêche de vous emmener avec moi comme remerciement. Une partie de l’équipage est mort dans les échanges de mauvais procédés de tout à l’heure, et j’aurais bien besoin de marins. Je vous préviens seulement d’avance… Mon équipe est constituée de quatre vingt quinze pourcents de femmes, et j’ai déjà une seconde. Pourtant, je suis certaine qu’on peut tout à fait vous trouver un poste qui conviendrait à vos talents.

Le pirate forgeron réfléchit, tout en constatant que les dégâts lui donneraient sûrement du fil à retordre, puis il répondit :

Je peux toujours essayer de faire quelque chose, mais je vais sûrement avoir besoin de mon fils comme assistant. Nous ne serons pas trop de deux pour réparer cela... C'est jouable, mais ça va nous embêter un moment, on peut y rester jour et nuit si vous voulez.

Quant à votre proposition, elle est, ma foi, fort alléchante, mais je ne peux pas laisser Jake sur la terre ferme, entre les mains de gens peu recommandables qui m'ont déjà abordé pour l'embaucher. Alors, si nous réussissons à réparer votre navire, je voudrais que mon fils me suive dans votre équipage. Il sait faire moult choses et sera plus utile à bord que sur terre. Qu'en dites-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine Elen Cleaver
Pirate
Pirate
avatar

Nombre de messages : 99
Age : 20
Localisation : Toujours entre deux eaux !
Humeur : 'Tention ! Je mords !
Métier : Capitaine du Elen's spirit
Date d'inscription : 25/07/2013

Votre personnage
Trésor:
Vos Relations:

MessageSujet: Re: [TERMINE] Quand un navire prend l'eau, il faut savoir mettre pied à terre ! [PV Will]   Mar 28 Jan - 14:41

Je fus dévastée quand je pris conscience de la gravité des choses : la voie d’eau c’était encore étendue pendant mon absence, et à présent, mes matelots avaient renoncé à évacuer l’onde qui pénétrait par le bois fendu de la coque du navire. De toute manière, même avec cinquante paires de bras supplémentaires, nous n’y serions pas parvenus : a chaque fois qu’on vidait le contenu d’un seau par dessus bord, l’équivalent de deux seaux et retournais dans les cales. Tout le monde avait quitté le bâtiment, pour éviter de faire trop de poids et d’enfoncer d’avantage le Elen’s Spirit dans les flots. Quelle tragédie… Si nous ne parvenions pas à colmater ce trou gigantesque, je pouvais dire adieu à mon héritage et surtout, je ne serais pas prête de reprendre la mer. Bien que mon amie, ancienne capitaine du Ghost qui avait sombré dans la bataille ait retrouvé un navire, qui avait un jour appartenu à une flotte britannique, je doutais qu’elle accepte de m’y embarquer. J’étais déjà la cause de la perte du navire à coque rouge, alors il n’était pas question que je prenne le risque d’envoyer celui par le fond. J’étais à présent totalement effondrée. La seule personne, mis à part Will et moi à être restée à bord était Anastasia. Evidemment, elle tenait à ce navire presque autant que moi, et pour cause : elle y naviguait à me côté depuis un certain nombre d’années maintenant. Le voir rejoindre les Dieux de l’Océan l’abattait, elle aussi. Jusque là, nous avions toujours réussi à faire face, et à réparer les dégâts causés lors de nos nombreuses batailles et pillages. Mais cette fois-ci, nous étions en très, très mauvaise situation… J’en vins même à prier Neptune pour que le jeune mais néanmoins talentueux parvienne à nous en sortir.

Ana, assise sur les marches de bois qui permettaient de monter et de descendre du pont supérieur aux cales regardait l’eau monter, lentement mais sûrement, telle un prédateur dévastateur. Son visage pris en coupe entre ses mains, je la vis ferme les yeux, alors qu’une larme roulait sur sa joue. Je me refusais à rester là, les bras croisés, sans même prendre la peine de me battre pour ce qui était à présent toute ma vie. Je n’avais de famille, mes amies étaient mes marins. Pas question qu’ils se retrouvent à terre sans que je me donne la peine de combattre pour eux. Je pris une profonde inspiration et me retournais vers William Turner. A présent, il avait le destin de chacun d’entre nous entre les mains :


-Ecoutez, je suis prête à tout pour que ce bâtiment, et tout son équipage, puisse retrouver le grand large. Je veux que vous y mettiez le temps qu’il faudra, et je vous payerai en conséquence. Je mets mes hommes à votre disposition, et tout le matériel qu’on a sous la main également. Faîtes venir votre fils si vous le souhaitez. Je ne serais jamais loin, je resterais à bord. Si vous avez besoin de quelque chose, n’hésitez pas à me faire appeler. Ma compagne, qui est assise là-bas, vous filera un coup de main avec plaisir. Pour ce qui est de faire venir votre fils avec nous si nous parvenons à quitter ce port, je n’y vois aucun problème. Les femmes qui naviguent sous mon commandement prendront soin de lui sans protester, ça ne fait aucun doute. D’ailleurs, s’il peut nous être utile, c’est tant mieux. Il sera payé comme les autres pour ses efforts à bord à partir de nos attaques des flottes britanniques ou espagnoles et des quêtes que j’orchestre de temps en temps, au même titre que vous.  Vous entrerez officiellement sous ma protection, et les autres vous le diront : je ne laisse jamais mon équipage dans des situations dangereuses. Bien que nous restions des pirates et que notre vie n’est jamais de tout repos.

Je jetais un regard à ma compagne, et lui tendis la main pour l’aider à se relever. Nous générions la progression de Will en restant assises dans les escaliers. Passant une main autour de sa taille, je la soutenais car je la sentais défaillir. La situation avait mis ses nerfs à rudes épreuves, et elle avait besoin de repos. Je la conduisis donc jusqu’à la cabine afin qu’elle s’allonge, avant de retrouver Will dans les cales :

-De quoi aurez-vous besoin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Will Turner

avatar

Nombre de messages : 32
Age : 23
Humeur : Bonne :)
Date d'inscription : 30/11/2013

Votre personnage
Trésor:
Vos Relations:

MessageSujet: Re: [TERMINE] Quand un navire prend l'eau, il faut savoir mettre pied à terre ! [PV Will]   Ven 31 Jan - 0:14

La brune capitaine de navire déclara au forgeron avec toute la passion que pouvait lui donner l'amour de son bateau :

Ecoutez, je suis prête à tout pour que ce bâtiment, et tout son équipage, puisse retrouver le grand large. Je veux que vous y mettiez le temps qu’il faudra, et je vous payerai en conséquence. Je mets mes hommes à votre disposition, et tout le matériel qu’on a sous la main également. Faîtes venir votre fils si vous le souhaitez. Je ne serais jamais loin, je resterais à bord. Si vous avez besoin de quelque chose, n’hésitez pas à me faire appeler. Ma compagne, qui est assise là-bas, vous filera un coup de main avec plaisir. Pour ce qui est de faire venir votre fils avec nous si nous parvenons à quitter ce port, je n’y vois aucun problème. Les femmes qui naviguent sous mon commandement prendront soin de lui sans protester, ça ne fait aucun doute. D’ailleurs, s’il peut nous être utile, c’est tant mieux. Il sera payé comme les autres pour ses efforts à bord à partir de nos attaques des flottes britanniques ou espagnoles et des quêtes que j’orchestre de temps en temps, au même titre que vous.  Vous entrerez officiellement sous ma protection, et les autres vous le diront : je ne laisse jamais mon équipage dans des situations dangereuses. Bien que nous restions des pirates et que notre vie n’est jamais de tout repos.

William hocha la tête et réfléchit en contemplant la brèche pendant que la jeune femme emmenait sa compagne se reposer ; elle lui demanda en revenant :

De quoi aurez-vous besoin ?

De bois, de clous, de poix, de gens. On va avoir du boulot, mais à plusieurs on peut y arriver. Soyez tranquille, et restez auprès de votre compagne pour la rassurer.

Il fit craquer ses jointures et commença à rassembler le matériel pendant qu'il espérait que quelqu'un irait chercher son fils. Dès qu'il serait là, ils pourraient commencer, et y mettraient du cœur à l'ouvrage. Un bateau, c'est sacré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine Elen Cleaver
Pirate
Pirate
avatar

Nombre de messages : 99
Age : 20
Localisation : Toujours entre deux eaux !
Humeur : 'Tention ! Je mords !
Métier : Capitaine du Elen's spirit
Date d'inscription : 25/07/2013

Votre personnage
Trésor:
Vos Relations:

MessageSujet: Re: [TERMINE] Quand un navire prend l'eau, il faut savoir mettre pied à terre ! [PV Will]   Ven 31 Jan - 1:02

Je soupirais profondément, tandis que Will récupérait tout ce dont il aurait besoin pour remettre de l'ordre sur mon bâtiment. Je m'étirais un peu, et je sentis une vertèbre craquer dans ma nuque. Il fallait absolument que je trouve un moyen d'aider le jeune forgeron. Ma compagne serait entre de bonnes mains avec mes marins : les filles avaient le sens de l'honneur, et elles ne laisseraient rien faire du mal à leur supérieure. Par ailleurs, Ana tenait beaucoup aux jeunes femmes, et elles le lui rendaient bien. De plus, aller chercher le fils de Turner était trop important pour que je laisse quelqu'un d'autre que moi le faire. Pas que je ne faisais pas confiance à mes matelots, hein... Mais j'étais vraiment décidé à y aller. Je voulais qu'il arrive le plus vite possible, et j'étais sûre que ça serait fait. Parce qu'on est jamais mieux servi que par soi-même ! Je regardais le jeune homme se mettre en action, et je lui demandais :

-Comment s'appelle votre fils, et où puis-je le trouver ? J'aurais besoin de ses informations pour le ramener à vos côtés. Il sera en sécurité avec moi. C'est plutôt rassurant, quand on voit ce qui traîne parfois ici. J'aime beaucoup les pirates, mais cet enfant aura besoin de quelqu'un qui sache le protéger sur le chemin. Un bon coup de poignet calme facilement les ardeurs des téméraires, et je ne pardonne pas quand je me bats à l'épée. Surtout dans ce genre de cas. Pour ce qui est de ma compagne, c'est gentil de vous en faire, mais elle est entourée. Je ne pense pas qu'elle me fera une scène parce que j'ai sacrifié un peu de temps avec elle au profit de notre gagne pain. Ce navire est aussi important pour elle que pour moi, de toute manière. Elle va bien, elle est juste épuisée. Bien que je l'ai rarement vue dans un tel état... Mais on s'égare, Will.

Je pris une profonde inspiration et j'attendis qu'il me réponde. Je marchais nerveusement derrière lui, l'eau m'arrivant aux mollets ralentissant ma progression et inondant le cuir de mes bottes usées. La pointe de mon épée était mouillée, elle aussi, et elle ne battait plus contre ma jambe. L'état de ce navire devenait vraiment désespérant... J'entendis mes marins s'agiter sur le pont supérieur, et je les appelais d'une voix à réveiller les morts :


-Aidez Will comme si vous deviez vous battre pour le plus gros trésor de votre vie, bande des canailles de haute mer ! Subito !

Immédiatement, quatre hommes bâtis comme des armoires à glaces débarquèrent. Je ne les connaissais pas, j'imaginais qu'ils venaient d'être recrutés par l'un de mes marins. A moins que ce soit les hommes de main de mon amie capitaine ? J'en savais trop rien, tout ce que je savais, c'est qu'ils étaient suivis de mes filles et des quelques marins mâles qui accompagnait l'ancienne commandante du Ghost. Ceux-ci étaient moins baraqués, et plus chétifs, mais ils étaient nerveux et d'une bonne volonté à tout épreuve, malgré mon implication dans la perte du bâtiment de leur capitaine. Ils s'étaient tous armés de marteaux, et de gants, pour porter les objets les plus lourds si besoin. Je savais qu'ils étaient tous très compétents, et je leur faisais confiance pour être obéissants :


-Très bien ! Pendant mon absence, et le repos bien mérité de ma seconde, c'est Will le chef à bord, alors vous l'écoutez au doigt et à l'oeil, sinon je vous traquerais jusqu'au bout du monde pour vous faire regretter votre mutinerie, c'est bien clair ?
-Oui, Capitaine !

C'était une réponse collective, et je fus très convaincue de celle-ci. Ne me restait plus qu'à avoir les infos sur le fils de Will pour aller le chercher et ramener ce petit miracle à bord. Je n'avais plus qu'à espérer qu'il soit aussi formidable que le disait son père. Mais bon, avec des parents comme les siens, il ne pouvait qu'être fabuleux, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Will Turner

avatar

Nombre de messages : 32
Age : 23
Humeur : Bonne :)
Date d'inscription : 30/11/2013

Votre personnage
Trésor:
Vos Relations:

MessageSujet: Re: [TERMINE] Quand un navire prend l'eau, il faut savoir mettre pied à terre ! [PV Will]   Ven 31 Jan - 18:58

La brunette finit par lui poser la question qu'il avait un peu oubliée, comme si la réponse était évidente pour lui :

Comment s'appelle votre fils, et où puis-je le trouver ? J'aurais besoin de ses informations pour le ramener à vos côtés. Il sera en sécurité avec moi. C'est plutôt rassurant, quand on voit ce qui traîne parfois ici. J'aime beaucoup les pirates, mais cet enfant aura besoin de quelqu'un qui sache le protéger sur le chemin. Un bon coup de poignet calme facilement les ardeurs des téméraires, et je ne pardonne pas quand je me bats à l'épée. Surtout dans ce genre de cas. Pour ce qui est de ma compagne, c'est gentil de vous en faire, mais elle est entourée. Je ne pense pas qu'elle me fera une scène parce que j'ai sacrifié un peu de temps avec elle au profit de notre gagne pain. Ce navire est aussi important pour elle que pour moi, de toute manière. Elle va bien, elle est juste épuisée. Bien que je l'ai rarement vue dans un tel état... Mais on s'égare, Will.

Mon fils se nomme Jake, et vous pourrez le trouver à ma forge, qui se trouve à environ cinq, dix minutes de marche d'ici, en remontant le quai. Et si vous faites confiance à votre compagne, alors je vous crois sur parole. Je vais commencer à faire ce que je peux avec vos hommes.

Il fit signe aux hommes mis à sa disposition de venir ; ceux-ci près de lui, il leur distribua des rôles avec le matériel qu'il avait amassé, et lui-même s'arma d'un marteau et de clous pour fixer les planches en bois. Jake saurait ce qu'il aurait à faire en arrivant, il ne se faisait pas de souci là-dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine Elen Cleaver
Pirate
Pirate
avatar

Nombre de messages : 99
Age : 20
Localisation : Toujours entre deux eaux !
Humeur : 'Tention ! Je mords !
Métier : Capitaine du Elen's spirit
Date d'inscription : 25/07/2013

Votre personnage
Trésor:
Vos Relations:

MessageSujet: Re: [TERMINE] Quand un navire prend l'eau, il faut savoir mettre pied à terre ! [PV Will]   Lun 10 Fév - 18:14

J’attendis un peu impatiemment la réponse du forgeron. Je dois dire que j’avais hâte d’aller chercher son fils, de façon à ce qu’il puisse remettre mon navire en état de marche au plus vite. Je voulais reprendre la mer et oublier toute cette mésaventure. Je voulais que les embruns de l’oc éan balayent de nouveau mon visage, entendre se déployer les longues voiles noires et les flots s’écraser sur la coque au rythme de notre avancée. Je mettrais de côté un temps mes quêtes et mes pillages, pour permettre à mon nouvel équipage de se remettre à niveau mais aussi de faire le deuil de leurs amis pour ceux qui avaient vus leurs amis, leurs frères, se faire tuer sur le pont en vaillant matelots face à ces français. Mes marins méritaient bien ça. Sans compter que l’état de santé de ma compagne ne lui permettrait pas de diriger un assaut avant un petit moment, et j’avais vraiment à cœur qu’elle se remette vite du mal qui la frappait. S’il venait à lui arriver malheur, jamais je ne me le pardonnerais…. Une fois l’adresse à disposition, je me mis en route sans perdre de temps. Je remontais deux à deux les escaliers menant au pont supérieur, sans prendre le temps de m’arrêter pour vérifier que tout le monde était bien en bas pour aider ou même à bord du navire ( nous étions à Tortuga, là où nombre de mes membres d’équipages prenaient du bon temps et se détendaient) et je sautais sur le quai sans prendre vraiment le temps d’utiliser la passerelle. Il avait dix dix minutes à pied ? En courant, je pourrais sûrement y arriver en cinq. J’avais l’habitude des courses plutôt longues, et la nécessité de ma condition m’avait apprit à courir plus vite que les pelotons de soldats. Je remontais les rues, croisant beaucoup de gens, pirates ou habitants, qui s’y ruaient. L’odeur qui s’en dégageait était un mélange de parfums forts, mais aussi d’haleines putrides. C’était charmant, quand on n’était pas trop éxigent. Ca aurait interpellé n’importe lequel des Britanniques qui pouvaient se perdre ici et leur ôtait généralement toute envie de revenir.

Outre le fait qu’ils avaient peu de chances de gagner ici une quelconque bataille, à moins de venir avec toute la Royal Navy, l’abondance de l’alcool et la décadence continuelle qui régnait ici les décourageaient rapidement. Je courais donc jusqu’à la forge. Je ne la connaissais pas, mais étrangement, je n’eus pas de mal à la trouver. Elle était annoncée par un écriteau en bois assez imposant, accroché à la façade du bâtiment. J’y entrais sans trop me poser de questions, sans prendre la peine de frapper (j’étais vraiment pressée, et autant dire que toquer aux portes ne faisait guère partie des habitudes des mécréants dans mon genre). La grande pièce emplie d’outils qui m’accueillit était désespérément déserte. Mais William n’avait aucune raison de me mentir, alors pourquoi son fils n’était-il pas là ? Grognant de mécontentement, j’appelais à voix haute, dans l’espoir d’une réponse :


-Jake ? Jake Turner ?

Une tête apparut dans l’encadrement d’une porte dérobée que je n’avais pas vue (je faisais parfois vraiment honte à tous les honnêtes pilleurs de rafiots des Caraïbes !). Quand un jeune homme d’environs 14 ans en sortit, je m’aperçus qu’il avait une épée, qu’il tendait vers moi. Je souris en me disant qu’il tenait bien de ses parents. Sa mère, Reine des forbans, était une vaillante combattante, et son père un homme aguerri qui avait croisé le fer avec les plus grands soldats Anglais. Je n’avais aucun doute sur le niveau de maîtrise qu’il avait de la superbe lame qu’il maintenait braquée sur moi. Sa voix n’était pas encore celle d’un adulte, mais elle n’avait plus rien à voir non plus avec celle d’un enfant. Elle était assurée, sans fêlures et implacablement froide pour quelqu’un de son âge. On ressentait, rien qu’en l’écoutant, qu’il ne devait pas en être à sa première bataille, ni à sa première épreuve :

-Qui êtes-vous, et que me voulez-vous ?
-Je suis la Capitaine Elen Cleaver. Mon navire, le Elen’s Spirit, est un grand danger. Mon équipage et moi avons essuyé les tirs de canons d’un bâtiment Anglais, puis Français. Il est actuellement au port et votre père a aimablement accepté de me donner son aide pour le réparer. Il m’a envoyée vous chercher ici.
-Qu’avez-vous promis en échange de notre travail ? Parce que je refuse de travailler pour quiconque.

Sa réflexion me tira un rire incontrôlable. Décidément, ce petit ne perdait pas le nord ! Il pensait que j’étais arrivée ici dans le but de l’emmener avec moi et de le forcer à travailler sous mes ordres. Mais il se trouvait que mes intentions n’étaient pas celles-là :

-De l’or et une place dans mon équipage. Ton père a accepté de m’accompagner, à condition que tu viennes avec lui. J’ai également accepté. Mais je ne compte pas te forcer à venir. Mais si tu refuses, tu priveras ton père d’un voyage en mer plutôt bienvenu. Tu seras payé sur nos rapines comme les autres.

Il rangea son épée, visiblement satisfait par ma proposition. Je ne l’avais pas menacé le moins du monde, je lui avais simplement exposé les faits tels qu’ils étaient. Il passa très habilement entre des établis pour me rejoindre. Il était couvert de traces noires dues à son travail, mais il semblait fort et vigoureux. Tout ce dont j’avais besoin à bord du Elen’s. Je quittais la forge, Jake sur mes talons. Il ferma rapidement la porte, puis il marcha à ma suite sans poser de questions. Je trouvais ce jeune bien docile. Je m’étais attendue à ce qu’il montre plus de fougue et de résistance. Mais ça n’avait pas été le cas, et tant mieux, car ça nous avait fait gagner un temps précieux. Mon bâtiment était amarré à quelques encablures, et nous parcourions la distance en un rien de temps. Je montais à bord sans discutailler plus que nécessaire et conduis Jake à son père, qui s’activait déjà dans les cales :

-Il est là. Il est partant pour une petite virée sur le royaume de Neptune, une fois que ce rafiot aura retrouvé sa splendeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Will Turner

avatar

Nombre de messages : 32
Age : 23
Humeur : Bonne :)
Date d'inscription : 30/11/2013

Votre personnage
Trésor:
Vos Relations:

MessageSujet: Re: [TERMINE] Quand un navire prend l'eau, il faut savoir mettre pied à terre ! [PV Will]   Mar 11 Fév - 0:41

Pendant que la capitaine Cleaver partait à la recherche de son fils, William se mit à l'ouvrage sans tarder. Jake l'aiderait aux finitions des réparations, ou peut-être même avant si lui et les hommes que la jeune femme lui avait mis à disposition n'y arrivaient décidément pas. Mais haut les cœurs ! Ce n'était pas le moment de renoncer !

Armé d'un marteau, des clous coincés entre les dents, il remit quelques planches en place, aidé des hommes de main de la capitaine, avant de combler les trous avec de la poix et de recommencer le cycle quand cela était nécessaire. Heureusement qu'il avait vu comment on réparait un navire avant de le consolider...

Il vit son fils arriver quelques instants plus tard ; sourire aux lèvres, il lui lança un affectueux :

Tu vas pouvoir montrer ce dont tu es capable, Jake. Consolide ces planches avec des barres de fer, pour les aider à tenir.

Il ébouriffa les cheveux de son fils avant que celui-ci ne se mette à l'ouvrage. Le résultat devrait bientôt être livré...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine Elen Cleaver
Pirate
Pirate
avatar

Nombre de messages : 99
Age : 20
Localisation : Toujours entre deux eaux !
Humeur : 'Tention ! Je mords !
Métier : Capitaine du Elen's spirit
Date d'inscription : 25/07/2013

Votre personnage
Trésor:
Vos Relations:

MessageSujet: Re: [TERMINE] Quand un navire prend l'eau, il faut savoir mettre pied à terre ! [PV Will]   Mar 18 Fév - 11:21

Une fois revenue à bord du Elen’s Spirit, je constatais avec le sourire que le travail avait bien avancé : décidément, ce type avait de l’or dans les mains ! Mes membres d’équipages étaient bardés de cloués, équipés de marteaux et soulageaient la tâche du forgeron.  Ils donnaient des coups fugoureux et précis afin de faire tenir les planches en place et comme j’avais horreur de devoir regarder les autres travailler en me tournant les pouces, je me saisis à mon tour d’un outil et me mis un peu plus loin avec une planche. J’avais souvent fait des travaux dans ce genre quand je naviguais avec mon père et j’avais pris le coup de main. En quelques minutes, la longue planche de bois était fixée comme les autres et empêchait efficacement l’eau de pénétrer dans la coque. Il y avait toujours dix bons centimètres d’onde qui noyait mes bottes, mais au moins, il n’y en aurait plus d’avantage.  C’était déjà une très bonne nouvelle, en soi.  Je regardais mes hommes finir leur travail et jetais un regard intrigué au fils de mon sauveur : Jake était agenouillé face à la plus grande crevasse, à présent camouflée par les planches, des barres de fer devant lui. Il était équipé d’outils que je n’avais jamais vus et qui ne me semblaient d’ailleurs être les miens.  Je n’avais jamais vu quelqu’un travailler avec une telle concentration. Il était appliqué à sa tâche corps et âme, adressant quelques mots à son père de temps en temps pour lui demander un clou ou autres.  Il semblait patient et pas une fois il ne se blessa en manipulant un marteau ou une pince coupante. Si nous n’avions laissé que les planches, il y aurait eu de fortes chances pour qu’elles cèdent sous le poids d’une vague trop puissante ou d’un nouveau boulet. Mais avant de réussir à faire plier ces grandes tiges en métal, il faudrait vraiment s’acharner dessus ! J’étais vraiment satisfaite de leur travail.

Jake se déplaça un peu en veillant à ne renverser, gêner ou blesser personne et se remis à l’ouvrage un peu plus loin, là où j’avais cloué ma propre planche. Il sembla satisfait de ce qu’il vit et fixa deux lourdes barres de plus derrière celle-ci. Ainsi, elle ne risquerait pas de bouger ou de se détacher. Autant dire que c’était un véritable boulot d’artiste ! Le trou qui s’était agrandi était à présent totalement colmaté. Il ne restait plus à mes hommes qu’à évacuer l’eau qui restait avec des seaux qui avaient été laissés sur les marches les plus hautes entre le pont et les cales pour éviter qu’ils ne soient perdus ou que quelqu’un marche dessus et se fasse mal.

-Beau boulot les gars ! Maintenant, vous allez me virer toute cette eau et vite !  Et que je n’en vois pas un compter les poissons chats ou vous allez le regretter !

Ma voix était forte et vigoureuse malgré la fatigue que j’avais accumulée ces derniers jours. Je devais dire que je ne serais pas fâchée de pouvoir retourner dans ma cabine et m’allonger à ses côtés afin de pouvoir me reposer un peu. Je pourrai dormir sur mes deux oreilles à présent. Le navire était d nouveau en état de naviguer et nous avions deux marins de plus. Je m’en étonnais un instant, mais je ne connaissais aucune des femmes du groupe qui approchait. Elles revenaient en compagnie d’une de mes membres d’équipage. J’avais eu bien du mal à trouver de nouveaux marins, mais de toute évidence, ce n’était pas le cas de tout le monde ! Je les saluais brièvement sur l pont supérieur avant de redescendre et de tirer la bourse pendue à la ceinture. Je la lançais à Will et le remerciais chaleureusement avant de lui tendre la main :

-Beau travailler matelot. Bienvenue à bord du Elen’s Spirit. Si vous avez besoin de quelque chose, n’hésitez pas à demander, on vous donnera ce que vous voulez, je m’y engage personnellement. Si vous me cherchez, je serais dans ma cabine, après la grande porte du premier pont. Merci encore, Will.

Je saluais également le jeune homme avant de tourner les talons et de rejoindre ma compagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Will Turner

avatar

Nombre de messages : 32
Age : 23
Humeur : Bonne :)
Date d'inscription : 30/11/2013

Votre personnage
Trésor:
Vos Relations:

MessageSujet: Re: [TERMINE] Quand un navire prend l'eau, il faut savoir mettre pied à terre ! [PV Will]   Mar 18 Fév - 13:41

Les deux Turner étaient tellement embarqués dans leur travail qu'ils ne s'étaient pas rendus compte que la capitaine Clever avait momentanément disparu. Jake d'un côté, Will de l'autre, ils travaillaient de concert à clouer des planches et à les renforcer avec des barres métalliques pour combler les trous.

Ils restèrent ainsi jusqu'à ce que Will soit assuré qu'il n'y aurait plus de fuites d'eau dans le bateau ; il entendit la capitaine lancer d'une voix forte :

Beau boulot les gars ! Maintenant, vous allez me virer toute cette eau et vite ! Et que je n’en vois pas un compter les poissons chats ou vous allez le regretter !

Les Turner poussèrent un discret soupir de soulagement : enfin ils avaient réussi à sauver un bâtiment qui avait une valeur sentimentale aux yeux de son capitaine... Will attrapa la bourse que lui lança Elen avant qu'elle ne lui lance :

Beau travailler matelot. Bienvenue à bord du Elen’s Spirit. Si vous avez besoin de quelque chose, n’hésitez pas à demander, on vous donnera ce que vous voulez, je m’y engage personnellement. Si vous me cherchez, je serais dans ma cabine, après la grande porte du premier pont. Merci encore, Will.

Elle salua également Jake qui s'était rapproché de son père, avant de s'en aller ; le garçon demanda :

Donc nous restons ici, père ? Nous ne restons pas sur la terre ferme ?

Oui, Jake, nous restons ici, à l'aventure. Tu verras ce que c'est, la vie d'aventure...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [TERMINE] Quand un navire prend l'eau, il faut savoir mettre pied à terre ! [PV Will]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[TERMINE] Quand un navire prend l'eau, il faut savoir mettre pied à terre ! [PV Will]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand se termine les festivités
» Quand la passion prend le dessus sur la raison. De la folie?
» [INFO] Sonnerie qui baisse quand on touche le HD
» Quand la colère prends la part sur l'amour, ça fait mal....
» Quand FOCA se prend les pieds dans le tapis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les îles :: Tortuga :: Le port-
Sauter vers: