AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 I ain't nobody's bitch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Daryl Dixon
Pirate
Pirate
avatar

Nombre de messages : 43
Age : 22
Localisation : Tortuga
Humeur : Maussade
Métier : Voleur/Pirate
Date d'inscription : 06/04/2013

Votre personnage
Trésor: 500 po’s
Vos Relations:

MessageSujet: I ain't nobody's bitch    Dim 5 Mai - 3:01





«I ain't nobody's bitch»

ft. Daryl Dixon & Christopher Adams


Les barreaux de sa prison étaient tous massacrer. Un nouveau boulet de canon avait atterrie avec vélocité sur la prison de Londres. Surpris, Daryl se trouvait au fond de sa cellule. Il fixait avec ébranlement le trou qu’avait formé le boulet. On pouvait y voir les habitants paniquer, courir un peu partout en s’écriant de les aider. Doucement, et toujours sous le choc, le jeune voleur se leva et s’avança vers ce qui pourrait bien être sa sortie.

Ses yeux azur scrutaient l’horizon qui, ma foie, n’était pas belle à voir. Des navires pirates flottaient sur l’eau. Il y en avait des milliers contre quelques navires anglais. Un léger sourire se dessina sur les lèvres de Daryl lorsqu’il vit son navire. Depuis la mort de son frère, son équipage avait été à la recherche d’un nouveau capitaine. Daryl n’a jamais vraiment voulu être un pirate. C’était, en cette époque-ci, avoir un manque d’originalité. Il accepta le poste de capitaine pour une seule raison. Les trésors. Grâce à ceux-ci, Daryl pouvait se permettre des mois de sommeil à l’auberge de Tortuga et même de se payer de la nourriture.

Après avoir quitté ses pensées, Daryl s’apprêtait à sortir de cette cellule, mais une voix sévère retentit derrière lui. Surpris, le jeune pirate fit volte-face afin de voir son interlocuteur. Il ne l’avait jamais vu auparavant. Cet homme était grand et mince, ses cheveux étaient roux et ses yeux étaient azur. Il portait l’uniforme des gardes, ce qui ne présageait rien de bon. Rapidement, Daryl ignora les paroles de l’homme qui tentait de trouver la clé déverrouillant la cellule et quitta celle-ci afin de se retrouver à l’extérieur.

La foule était hystérique. Les habitants courraient de partout en criant, tentant aussi bien que de mal de protéger les enfants des coups de feu et des épées des pirates. Daryl, quant à lui, cherchait les membres de son équipage du regard. Il était debout dans la foule pressé lorsqu’il entendu cette même voix s’adresser à lui. Daryl posa son regard azur vers le garde et se mit à courir à travers les habitants en panique. Derrière lui, le garde semblait avoir de la difficulté à le suivre. Daryl éclata de rire. Quel idiot à engager cet homme afin qu’il devienne ce qu’il est ? Il n’est même pas capable de suivre un pauvre voleur comme lui. Il est vrai qu’ils étaient entourés de gens et que Daryl était l’un des hommes les plus recherché de Londres, mais bon. Tout en souriant, le jeune pirate continuait sa course quand tout à coup, un homme assez costaud le poussa violement au sol. Hébété d’un tel geste, Daryl repris rapidement ses esprits et plongea son regard froid dans celui du forgeron qu’il l’avait poussé. Il se releva d’un bond et lui fourra son poing en pleine figure. Il prit quelques secondes afin de regarder derrière lui. Le rouquin discutait avec une femme qui semblait plus calme que les autres. Elle hochait de la tête et pointa en direction du voleur. Celui-ci, surpris, poursuivit sa course. Des maisons en feu s’écroulaient de tout bord tout côté, forçant le jeune homme à zigzaguer. Il poussait toute personne se retrouvant dans son chemin. Il entra alors dans une maison encore intact et monta au deuxième étage. Il s’arrêta un moment, essoufflé, et regarda autour de lui. Tout ce qu’il pouvait entendre était les canons, les cris et le battement de son cœur. Puis, il crut entendre la porte d’entrée se refermer. Tranquillement, il se retourna et vit l’homme qui le pointait avec son arme. Doucement, Daryl leva les mains, un sourire mesquin aux lèvres.

« Pas mal pour un débutant … » ajouta-t-il sur un ton moqueur.


(c) Ségo Soyana sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
I ain't nobody's bitch
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Londres :: Le centre ville-
Sauter vers: