AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un jour parmi tant d'autres et qui pourtant, réserve son lot de surprises

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aurore Loves
Pirate
Pirate
avatar

Nombre de messages : 2675
Age : 26
Localisation : Proche de ma fille et de mes amis.
Humeur : Joyeuse
Métier : Mère au foyer.
Date d'inscription : 12/04/2007

Votre personnage
Trésor:
Vos Relations:

MessageSujet: Un jour parmi tant d'autres et qui pourtant, réserve son lot de surprises   Ven 1 Mar - 2:18

[ HJ: Je jouerais temporairement le rôle de Dominic Shaft dans mes rp, car celui-ci est absent pendant quelques temps fautes de problème d'internet ;p )

Les jours qui succédèrent l'anniversaire de Rebecca s'affairèrent fort bien calme pour Aurore Loves. Seulement deux jours après avoir fêté les six ans de sa fille, elle eut la surprise de découvrir un beau matin, un bouquet de fleurs fraîches poser devant sa porte d'entrée. Un morceau de papier était calé entre plusieurs tiges. Ce ne fut qu'en entrant dans la cuisine que la belle blonde se mit à lire le petit mot qui était signé de la main de Dominic Shaft. Celui-ci l'invitait à venir le voir en fin de matiné avec Rebecca et Toby.

Il était donc pas loin d'onze heure quand la jeune maman avec Toby dans ses bras et sa fille à ses côtés, entrèrent dans la demeure des Shaft où se tenait seulement pour le moment Dominic. Après avoir donné ses premières consignes à Rebecca concernant le poulain de cette dernière, l'anglais porta ensuite toute son attention sur la belle Aurore qui s'avérait être gênée de se retrouver seul face à lui. Durant une bonne heure, ils discutèrent de ce qu'il s'était passé à l'anniversaire de la petite fille et Dominic en conclut que d'une manière ou d'une autre, Aurore n'aurait jamais fermée les yeux sur ses sentiments envers William.

Midi sonna au même moment où la mère de Dominic fit son retour du marché et ce fut le moment idéal pour manger tous ensemble comme autrefois. Par la suite, les deux amis passèrent le reste de la journée à faire des promenades à cheval en compagnie de Rebecca tandis que la vieille femme s'occupait du bébé.

Le soir venu, Aurore coucha ses deux enfants pour ensuite s'enfermer dans sa chambre, ne pouvant s'empêcher de repenser à ce qu'il s'était passé avec Willliam dans ce lit. Leurs baisers, leurs étreintes. Sans doute l'une des plus belles nuits qu'elle eut passer en sa compagnie.

Tout en continuant de se brosser les cheveux, la belle blonde eut une question qui vint tourmenter son esprit.

Et si comme pour Rebecca, elle tombait enceinte de nouveau ? Aurait-elle réellement le courage de le dire à William ? Ou prendrait-elle la fuite comme par le passé ?

Minuit venait sans doute d'être passé quand Aurore se décida d'aller se coucher, bien qu'elle restait tout aussi concentré sur les questions qu'elle se passait sans cesse dans la tête.




~~~


- Je ne serais pas longue c'est promis.


Rassura Aurore tout en caressant les cheveux dorés de son petit ange qui ne semblait pas vouloir rester avec Dominic ce jour-là.


- Où est-ce que tu vas ?


Aurore leva les yeux vers Dom qui se contenta d'hausser les épaules avec un sourire moqueur sur les lèvres, voulant sans doute lui indiquer qu'il n'allait pas intervenir en sa faveur.

- Je te l'ai déjà dis mon cœur, il faut que j'aille voir la couturière pour rebroder tes robes et entre temps j'irais chercher quelques achats pour Toby.


Elle se tourna en direction du soleil qui brillait légèrement pour ensuite reporter son attention sur Rebecca.

- Dans moins de deux heures je serais là. Peut être accompagné va savoir.


Rajouta t-elle en voyant la mine déconfite de sa fille qui retrouva toute sa beauté en entendant les derniers mots de sa mère.

- Papa et Rose seront avec toi ?


Cette fois-ci, ce fut Aurore qui eut un ravissant sourire pour ensuite prendre la route qui menait en plein cœur de Londres.

- Eux ou quelqu'un d'autre va savoir.


Conclut Aurore d'une voix mystérieuse.


Une vingtaine de minutes plus tard, elle parcouru les rues de Londres, un sac de vêtements à la main, appartenant à sa fille. Elle les déposa à une couturière qui semblait bien connaître les matières de bonne qualité.


Une fois ceci fait, la jeune femme décida de flâner dans les petites ruelles de Londres, se disant que c'était sans doute l'unique moyen pour elle de faire le point sur la situation actuelle avec William. Bien qu'elle regretta amèrement de ne plus être dans les Caraïbes, se disant que là bas au moins, elle aurait eu sans doute de bons conseils auprès de ses ami(e)s.


Elle s'arrêta subitement, tendant l'oreille, se fiant à son instinct de survie qui refaisait surface. Il lui sembler qu'on la suivait de très près ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Norrington
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 13
Age : 19
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 05/03/2013

Votre personnage
Trésor: 500 po’s
Vos Relations:

MessageSujet: Re: Un jour parmi tant d'autres et qui pourtant, réserve son lot de surprises   Mer 6 Mar - 3:22

James était revenu à Londres, sa ville natale. On l'avait conviée à une réunion organisée par un ancien ennemi, Barbossa qui aujourd'hui faisait partie de la marine royale, c'est le supérieur de James dorénavant. Même s'il se trouve en ville, l'amiral Norrington continue sa mission, il tente de trouver des informations qui pourraient l'aider. En effet, un de ses informateurs lui avait appris qu'une ancienne pirate, qui faisait partie de l'équipage du Black Pearl se trouvait en ce moment à Londres. Une occasion parfaite de mettre la main sur Jack Sparrow, un des hommes qui a ruiné la vie de James. La famille Norrington et Sparrow se livre une petite guerre, même si c'est clairement la famille de James qui a créé cette guerre, en effet, il traque les sparrow étant donné que le père et le fils sont des pirates dangereux et célèbre, Jeck et Teague, se fiche éperdument de ce que leur veut la famille Norrington, mais les Norrington seront près a tout pour les mettre sous les barreaux, pour que justice soit faite, aussi il faut l'avouer pour l'honneur de la famille. James Norrington, avait choisis d'aller chercher l'ex-pirate seul, même s'il est vrai que du renfort ne serait pas de refus, au cas ou la jeune femme ne serait pas seule et que des forbans l'accompagne. Mais l'amiral sait se défendre, il fait partie des plus fines lames de l'époque, il a combattu à l'épée les plus redoutables pirate et il est encore en vie, il s'est battu en duel face à Jack Sparrow et William Turner dans une roue folle. Et au cas ou son possible futur adversaire se trouve est une personne plus adroite que lui, il reste son pistolet.

C'est alors qu'après avoir dit à ses hommes qu'il partait en filature, il sorti du bâtiment dans lequel il se trouvait pour partir à la recherche de la jeune femme, dans les ruelles sombres et glauques du Londres des années 1700. Il passa une ou deux heures a chercher la femme, dans ces ruelles étroites qui se ressemblent toutes, elles sont tous étroites, hautes et avec des égouts au sol, une ville dégoûtante en dehors des grandes places, ou des palais. James préfère vraiment les caraïbes qui sont plus exotiques et beau que l'Europe, naviguer sur les mers turquoise lui manque, il faut avouer que les pirates lui manquent aussi, il s'ennuie en Angleterre, mais il y a aussi, une chose ou une personne qu'il lui manque même dans les îles des Caraïbes, Elizabeth. Elizabteh est la femme que Norrington aimerait avoir, mais qu'il sait très bien qu'il ne l'aura jamais, même s'il le sait, il fera toujours tout pour lui faire plaisir, ou la voir heureuse. Quand il l'aperçu au loin, avec une poche à la main, apparemment une poche remplie de vêtement car, Norrington pense avoir vu une robe dépasser. La femme s'arrêta chez une couturière, elle n'y resta pas longtemps, avant de repartir dans les ruelles londoniennes. James la suivi jusqu'à que l'ex-pirate, s'arrête d'un coup, apparemment elle a remarqué la présence d'un intrus dans les environs. Cela ne servait à rien de fuir, il s'approcha alors d'elle et il lui dit :

- Ce n'est pas prudent de se promener dans les rues de Londres à cet heure là, pirate. Je sais Miss Love que vous avez quitte la piraterie, mais un pirate le reste à jamais. Je vous laisserai tranquille, à une condition, dites moi tout ce que vous savez, sur le Black Pearl, ou est il ? Ou vas t'il ? Et qu'est-ce que Jack Sparrow a derrière la tête ? J'oublie les bonnes manières, je suis l'amiral James Norrington. Vous me raconterez tout en marchant vous voulez bien ?

Puis il commença a marcher, tout en regardant Auror, pour écouter tout ce qu'elle aller lui révéler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore Loves
Pirate
Pirate
avatar

Nombre de messages : 2675
Age : 26
Localisation : Proche de ma fille et de mes amis.
Humeur : Joyeuse
Métier : Mère au foyer.
Date d'inscription : 12/04/2007

Votre personnage
Trésor:
Vos Relations:

MessageSujet: Re: Un jour parmi tant d'autres et qui pourtant, réserve son lot de surprises   Jeu 7 Mar - 2:28

Les bruits de pas secs sur le paver lui indiquèrent qu'il s'agissait sans nul doute d'un soldat voir même d'un officier, mais sa conclusion fut confirmée lorsqu'elle eut la personne devant elle.

Il s'agissait d'un homme plus âgé qu'elle, vêtu d'un uniforme des couleurs de l’Angleterre ainsi que de cette hideuse perruque qui masquait toute émotions ou sentiment. Comme elle s'en doutait, il portait une épée qui était à moité cacher à l'intérieur de son manteau et possédait sans doute une arme à feu, alors qu'elle, elle n'avait qu'un couteau cachait à l"intérieur de son manteau. Il était donc inutile pour elle de tenter quoi que ce soit sans qu'elle sache les réelles intentions de son interlocuteur.

- Ce n'est pas prudent de se promener dans les rues de Londres à cet heure là, pirate.

Bien que cela faisait presque six ans qu'elle était venu en Angleterre avec sa fille, Aurore savait qu'un jour ou l'autre quelqu'un allait découvrir son identité. Mais jamais par pareille situation et encore moins après tant de temps à se faufiler parmi le peuple anglais.

- Je sais Miss Loves que vous avez quitte la piraterie, mais un pirate le reste à jamais. Je vous laisserai tranquille, à une condition, dites moi tout ce que vous savez, sur le Black Pearl, ou est il ? Ou vas t'il ? Et qu'est-ce que Jack Sparrow a derrière la tête ?

La belle blonde fronça légèrement des sourcils en entendant tout ce que cet homme venait de poser comme question.

C'était la première fois qu'elle ré entendait le prénom de Sparrow depuis des années et bien que cela la rassurée dans un certain sens, dans l'autre il ne fallait pas oublier qu'il ne s'agissait pas d'un pirate qui lui demandé de telle informations. Cela semblait aussi interpolé l'officier qui rajouta.

- J'oublie les bonnes manières, je suis l'amiral James Norrington. Vous me raconterez tout en marchant vous voulez bien ?

Dans un premier temps, elle était tentée de décliner cette invitation qui, elle en était sûre, allait lui apporter de gros ennuis. Mais par la même occasion s'il elle résistait, ce dit James Norrington allait forcément trouver d'autres solutions à son problème et elle avait une légère idée de cette "monnaie d'échange".

C'est l'esprit tourmenté que la jeune femme décida de faire quelques pas en compagnie de James tout en faisant de sorte à dire la vérité.

- Je présume qu'il est donc inutile de me présenter étant donné que vous savez déjà qui je suis. Cependant, je ne sais pas qui vous a donné des informations sur moi, mais elle c'est comme qui dirait " tromper sur la marchandise".

Voyant qu'elle intéressait légèrement l'amiral sur ce qu'elle venait de dire, Aurore s'arrêta un court moment, lui adressa un bref sourire puis repris sa marche tout en faisant de sorte à rester sur le qui-vive.

- Je vais essayer de faire le plus simple possible. Je n'ai plus revu Jack Sparrow et encore moins le Pearl depuis plusieurs années et ce même avant que je me repentance. A l'époque je n'étais qu'une jeune pirate qui essayait de trouver un sens à sa vie en sachant qu'elle n'avait nul d'autre choix que de suivre les traces de son misérable père.

Elle reprit sa respiration, tentant de cacher son stress devant des révélations qu'elle doutait favorable envers elle.

Devait-elle évoquait ses mois passés en la compagnie de William Fletcher ? Jusqu'où était ses limites exactement ?

La jeune femme savait que la réponse allait se faire savoir lorsqu'elle reprendrait la parole.

Leur marche les conduisirent au bout de la ruelle qui débouchait sur une des nombreuses rues principales. Aurore s'arrêta nette et posa un talon sur un mur, s'y appuyant dessus, montrant ainsi un flegme particulier aux yeux de l'amiral.

Pour la première fois depuis leur "promenade", elle le fixa droit dans les yeux avec un sourire qui ne pouvait rien dévoiler sur ses intentions.

- Vous pouvez vous cacher derrière votre perruque et votre épée, mais cela n'empêche pas à certaines personnes de se rappeler qui vous étiez autrefois.

Son sourire s'élargisa d'avantage lorsqu’elle se rapprocha de l'amiral. Celui-ci semblait se douter d'où elle venait en venir.

C'est sur un ton bas qu'elle révéla enfin ce qu'elle savait.

- J'ai entendu beaucoup de choses sur votre compte et je sais qu'on a plus d'un point en commun tous les deux. On a tous les deux étaient des forbans, vous peut être moins que moi.

Veillant à ce que personne ne la voit reprendre sa place initiale, la jeune femme rajouta sur un ton qui laissait sous entendre de la moquerie.

- Je me suis exilé des Caraïbes de mon propre chef, tout comme vous et tout ça pour ne pas blesser une personne que j’aimai. J'ai essayé de laver mon honneur et celui de mon père et c'est grâce à lui si je suis encore à Londres.

Son sourire s'effaça, faisant place à un visage sérieux bien qu'elle ne voulait en aucun cas s'attirer des doutes sur sa personne. Après tout elle était désormais une civile parmi tant d'autres.

- Il me semble même que vous le connaissez. Autre qu'Aurore Loves, je suis également reconnu aux Caraïbes comme étant la fille d'Hector Barbossa.

Elle ignorait qu'elle était le pré sentiment de l'amiral, mais elle espérait fortement qu'à la prononciation du nom qu'elle venait de dévoilait, cela allait la disculpé aux yeux de James Norrington.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Norrington
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 13
Age : 19
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 05/03/2013

Votre personnage
Trésor: 500 po’s
Vos Relations:

MessageSujet: Re: Un jour parmi tant d'autres et qui pourtant, réserve son lot de surprises   Lun 18 Mar - 22:36

La réponse de la jeune femme ne tarda pas à arriver. Cette dernière affirmait, que l'informateur du militaire, c'était trompé de marchandise. * Cela est fâcheux, mais j'ai encore quelque question à vous poser Miss Loves, je sais que vous avait encore quelque relation dans le milieu.* L'amiral de la royal navy, s'apprêtait à répondre au parole de la jeune femme, mais cette dernière fut plus rapide et repartit dans son discours. D'après elle, elle n'aurait plus revu le Pearl et son capitaine depuis des années, ce qui rejoint ses derniers propos, elle justifie ses actes de pirateries, comme le fait qu'elle cherchait un sens à sa vie. ce qui est abbérant aux yeux de James, quand on cherche un sens à sa vie, on ne décide pas de piller, tuer ou kidnapper pour voir si on trouve une raison de vivre, ou encore moins pour faire comme la figure paternel. La jeune mère tentait de cacher son stress, mais après des années dans la marine, à avoir interroger des pirates, on c'est reconnaître quand ils stressent. Puis elle souligna un fait passé de la vie de l'amiral qui représente aujourd'hui la droiture et justice incarné. Qu'il pouvait se cacher, mais qu'elle sait ce qu'il a était autre fois. Elle fait allusion a un passage sombre de la vie de Norrington, ou après avoir démissionné de la Marine Royal, il parti sur Tortuga, menait une vie de débauche et de perversité, malgré le fait que ce na durait qu'un ans tout au plus.

- J'ai entendu beaucoup de choses sur votre compte et je sais qu'on a plus d'un point en commun tous les deux. On a tous les deux étaient des forbans, vous peut être moins que moi.

James s'arrêta et tourna le dos à la jeune femme, avant de répliquer, pour parer son adversaire, tel un homme tentant de se défendre lors d'un duel à l'épée.

- Je n'ai pas était un pirate à proprement parlé, je n'ai jamais piller, saccager ou tuer pour le plaisir ! Je n'était juste qu'un homme parmi des pirates, même si je me suis contre mon grès, engager dans l'équipage du futur ex capitaine Sparrow, car, oui je compte bien voir cet homme suspendu au bout d'une corde avec son navire au fond des océans. Mais pour en revenir au faite, je n'ai jamais était pirate, que ce soit claire Mlle Loves; dit il d'un ton autoritaire et avec un regard noire en direction d'auror.

Après avoir défendu son honneur, il écouta ce que Auror avait à dire. Elle prétend, s'être exilé au Caraibes pour ne pas contrarier une personne qu'elle aime. Puis elle fit une révélation étonnante, c'est jeune femme, Auror Loves est la fille de Hector Barbossa, l'ancien pirate.* Maintenant que je sais ça, je vais pouvoir me servir de cette information, au cas ou Barbossa, se retrouve une fois de plus face à moi, mais je ne doit pas perdre mon but, je suis là pour soustraire des informations à Auror. Et je n'ai pas encore joué toutes mes cartes. Norrington repassa à l'offensive.

- Oui je le connais un homme bien; dit il avec une énorme pointe de cynisme; mais ne tentait pas de me faire oublier la raison pour laquelle je me trouve ici à vous parler. Je sais égalemment que vous avez eu une relation avec le pirate William Flecther, vous savez certainnement des choses, sur lui, ou se trouve t'il ? Que vas t'il faire ? Je vous écoute attentivement miss Loves.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore Loves
Pirate
Pirate
avatar

Nombre de messages : 2675
Age : 26
Localisation : Proche de ma fille et de mes amis.
Humeur : Joyeuse
Métier : Mère au foyer.
Date d'inscription : 12/04/2007

Votre personnage
Trésor:
Vos Relations:

MessageSujet: Re: Un jour parmi tant d'autres et qui pourtant, réserve son lot de surprises   Jeu 21 Mar - 2:01

La première chose que fit James Norrington fut d'évoquer la personnalité du père d'Aurore.

Oui je le connais un homme bien
Un léger sourire s'empara du visage de la jeune femme qui cachait tant bien que mal sa joie d'entendre de tels mots dénoncer cette personne qui était son père.

Était-elle donc la seule à se douter que le "titre"' qu' Hector possédait n'était qu'une farce ? Une couverture provisoire le temps qu'il rattrape Sparrow dans la course de la fontaine de Jouvence.

Son sourire disparut presque au moment où l'amiral reprit ses "fonctions" en parlant d'un sujet qui lui était plus que fatal. William.

Je sais égalemment que vous avez eu une relation avec le pirate William Flecther, vous savez certainement des choses, sur lui, ou se trouve t'il ? Que vas t'il faire ? Je vous écoute attentivement miss Loves.

Il était inutile d'accuser son père car celui n'avait été guère tenue au courant de cette "amourette". Non, cette fois-ci, elle ne pouvait pas échapper à cette question qui lui couterait sans doute plus que la vie.

C'est d'une voix légèrement casser qu'elle tenta de s'expliquer, évitant de poser un seul regard sur le représentant de la loi.

- Ce que je sais ne va sans doute pas vous aider d'avantage. Quand je l'ai quitté, il y a six ans maintenant. Il était intégré à part entière dans une famille d'indigène. Il s'agit l'une des trois îles situé près de Tortuga. Depuis je n'ai plus eu aucune nouvelle de lui si ce n'est qu'il a était arrêté à Londres il y a peu de temps de cela.

Elle avala difficilement sa salive, pour ensuite poser un léger regard sur un morceau de tissu qui appartenait à une des robes de sa fille Rebecca.
Si elle voulait vraiment être épargnée, autant continuer dans la franchise tant qu'elle le pouvait encore.

Ses yeux noisettes se posèrent sur James Norrington et sur un ton un peu plus sombre, elle reprit la parole.

- Sachez Monsieur Norrington que ce que je viens de vous dire est la stricte vérité. J'ai passe mes six dernières années à Londres par ordre de mon père alors que lui même ignore qu'il est grand-père d'une petite fille.

Elle pu lire dans le regard de l'amiral de la surprise, ce à quoi elle rajouta sur le ton de la défensive, les dents serrées.

- Je vous interdits une seule seconde de songer que j'ai kidnapper cette enfant. Elle est à moi, mon sang coule dans ses veines. Je suis certes une ancienne pirate, mais jamais je m'en serais prise sur un enfant.

D'un geste lent de la main, elle essuya les larmes qui quittèrent ses yeux pour ensuite pousser un long soupire. Elle se rendit compte que la tête lui tournait.

Posant une main tremblante sur le mur, Aurore continua, jugeant qu'elle n'en avait pas fini avec cet homme.

- Si vous pensez que je fais partie de ceux qui ont aider William Fletcher à s'évader de sa prison il y a quelques jours, pourquoi ne pas m'emmenez au palais, cela serait plus simple non ?

A cette simple pensée, elle se dit qu'en se trouvant face à son père qu'elle avait perdue de vue depuis des années, elle serait rapidement disculpé.

Elle ferma doucement ses yeux, espérant que son "malaise" s’arrêterait aussi vite que Norrington lui aurait dit enfin ce qu'il pensait d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un jour parmi tant d'autres et qui pourtant, réserve son lot de surprises   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un jour parmi tant d'autres et qui pourtant, réserve son lot de surprises
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Seule parmi tant d'autres
» Ceci n'est qu'une présentation parmi tant d'autre....
» Un projet parmis tant d'autres
» Otaku parmi tant d'autres
» Christophe Malavoy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Londres :: Les ruelles-
Sauter vers: