AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand on a la poisse c'est pour longtemps. { Ezio Auditore Da Firenze et Jack Sparrow}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Quand on a la poisse c'est pour longtemps. { Ezio Auditore Da Firenze et Jack Sparrow}   Dim 25 Nov - 2:42

Pourquoi ça tombe sur moi !! ça pouvait pas tombée sur notre père non !!.

Je soupire a la vu du mot , mon cher frère compte me rendre visite mais il va vite voir ce que c'est de se retrouver en solo face a son adorable petite soeur qui en plus est très contrarier du comportement de Loki et Roxanne face a son rôle de fille du gardien. Mais bon pour le moment monsieur je suis le meilleur en tout n'est pas la donc après avoir finit mon ménage, je sortit prendre l'air.

Et en plus le marché est désert , c'est bien ma chance !!!!.

Alors que je marché dans l'espoir de trouvée quelque chose d'ouvert, je sentit une présence comme si quelqu'un m'observer, je mis ça sur le compte de mon imagination mais ça me troubler beaucoup puis j'arrive devant un etabli de viande et légumes .

Enfin quelque chose d'ouvert!!!.

L'homme se retourne et me dit l'air de rien.

Désoler je ne vend rien aujourd'hui!.

Je faillit le tuer quand un étrange inconnue apparue a mes côtes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand on a la poisse c'est pour longtemps. { Ezio Auditore Da Firenze et Jack Sparrow}   Dim 25 Nov - 7:18


Ordinaire. Tout simplement ordinaire. Et vous savez quoi ? Je haie quand ces journées s'annoncent. Rosa, ma complice, m'apprit que ma prochaine victime avait quitté Port Royal pour quelques temps. Je devais donc attendre son retour pour procédé à mon assassinat. Je le savais déjà. J'allais m'ennuyer aujourd'hui. Ma petite soeur, Claudia, me proposa alors d'aller faire quelques courses à Tortuga. Depuis la mort de mon père et des mes frères. Federico et Petruccio, notre mère refusait de parler. Elle était devenue complètement muette. Moi et ma soeur étions devenu comme des parents pour elle. J'allai donc me changer dans mes vêtements de citoyen, pour ne pas trop attirer l'attention, et pris de le premier bateau direction Tortuga.

Le village était vide. Complètement vide. Le marché était désert. Seul quelques vendeurs s'y trouvaient. J'abandonnai alors l'idée de faire les courses et me dirigeai vers mon endroit favoris. La taverne. Là où l'on boit. Là où les femmes sont faciles. Là où l'on ne s'ennui jamais. Du moins, c'est ce que je croyais. J'y suis allé, j'ai bu, j'ai eu mon plaisir, mais cela n'a pas duré longtemps. Ma prochaine victime hantait mes pensés. Avait-il une famille ? Une femme ? Méritait-il la mort ? Je secouai la tête légèrement. Je suis un assassin. Je ne dois pas avoir de pitié pour mes victimes. Comment mon père et Federico ont-ils fait pour être de bons assassins ? Les meilleurs jamais connu ? Je quittai la taverne ayant des pensées se mélangeant et se bousculant dans ma tête. De retour au marché, il n'y avait plus un seul vendeur. Tout était fermé. J'en profitai alors pour grimper sur le toit d'un des bâtiments se trouvant sur place. Je me suis assis et je pensais à nouveau. Ce ne fut pas très long avant que quelqu'un arrive sur place. Une jolie demoiselle au cheveux de jais. Grâce à ma " vision d'aigle ", je pus voir qu'elle avait de beaux yeux azur. Cette vision me permet de voir des choses que l'humain n'arriverait pas à voir à l'oeil nu. La jeune femme s'arrêta un instant. Elle pouvait sentir ma présence. Elle se sentait observé. Un sourire apparu sur mes lèvres cicatrisées. La jeune femme s'arrêta devant un vendeur qui semblait occupé à ranger son stock. Il se tourna vers elle et lui dit, sur un ton neutre :

- Désoler je ne vend rien aujourd'hui.

La jeune femme sembla alors très en colère. Il était peut-être temps que je lui change les idées. Je sautai en bas du bâtiment en retombant sur mes pieds. J'époussetai mon par-dessus vert forêt, replacer mes cheveux et m'approchai doucement vers la jeune femme.

- Êtes-vous sûr que vous ne pouvez point faire exception ? dis-je en m'adressant à l'homme, avec mon accent italien.

Celui se tourna vers moi et fronça les sourcils.

- Dégage Auditore ! Il n'y a rien pour toi ici.

En effet, cet homme me connaissait très bien. Je l'avais déjà frapper pour avoir insulté ma petite soeur devant toute la foule. Depuis, mon nom de famille traverse souvent ses lèvres.

- Ce n'est pas pour moi, mais pour cette belle jeune femme. dis-je, gardant toujours mon regard azur sur le vendeur.

- Je ne le répéterai pas une autre fois. Dégage !

- Comment va ton oeil ?

L'expression sur le visage de l'homme changea aussitôt, à mon plus grand plaisir. Il fouilla alors dans un baril et en sortit des aliments qu'il tendit gentiment à la jeune femme au regard azur. Un sourire s'illumina sur mon visage. Je m'inclinai devant le vendeur tout en souriant de plus bel.

- Grazie, amico mio !

- Si tu souhaite parler italien, retourne dans ton pays ! Ça m'arrangerait.

J'éclatai de rire et lui fit dos. La jeune femme était déjà en train de quitter les lieux.

- Aspetta ! Euh ... Je veux dire ... Attendez !

Je couru vers elle et coupa son chemin.

- Je n'ai pas eu le temps de me présenter tout à l'heure !

Cet accent. La façon dont je parlais démontrais facilement que j'étais un italien. Il était dur pour moi de se débarrasser d'une telle habitude. Je m'inclinai devant elle tout en me présentant.

- Ezio. Ezio Auditore Da Firenze.

Puis, je me relevai, toujours ce sourire sournois coller au visage.


Dernière édition par Ezio Auditore Da Firenze le Dim 20 Jan - 21:53, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand on a la poisse c'est pour longtemps. { Ezio Auditore Da Firenze et Jack Sparrow}   Lun 24 Déc - 14:47



Voilà plusieurs jours que j'étais en mer. Je n'avais actuellement aucune mission en cours. J'en profitais pour prendre du bon temps. La seule chose qui me préoccupait était le Pearl. Il était toujours fourré dans cette fichue bouteille, et je me trouvais dans l'incapacité de l'y retirer. J'étais accompagné de mon fidèle bras droit Mr Gibbs. Bon, il n'était pas très doué de ses dix doigts, il n'était pas très malin, mais ce n'était pas un mauvais bougre après tout. Bon ok, il m'avait tout de même pas mal aidé dans mes aventures, et au fond, jl'aimais bien ce ptit barbu. Même qu'il se montre parfois futé. A force de trainer avec moi, c'est sûr que ça influence...

J'avais réussi à recruter quelques matelots, ainsi que d'acheter un petit navire avec de l'argent que j'avais volé à un ivrogne. Bon, j'avais cinq pirates à mes côtés, ce qui était bien suffisant pour diriger ce navire. Ce n'était pas bien glorieux, mais en attendant mieux... Alors que Gibbs était à la barre, j'étais actuellement enfermé dans ce qui me servait de cabine. J'observais le Pearl dans sa bouteille et la tournais dans tous les sens, tel un attardé, afin d'essayer de le faire sortir. Je me mis à secouer celle-ci violemment, m'énervant. Mais quelqu'un ininterrompue. Je stoppai net mon geste et me mis à soupirer. J'ouvris la porte de la cabine avec un air peu aimable sur mon visage. Un gamin d'une vingtaine d'année dont j'avais oublié le nom, membre de mon équipage, se trouvait là.

Nous arrivons à destination cap'tain!

Je sortis de la cabine et cachai la bouteille contenant mon précieux Pearl dans la sacoche qui ne quittait plus mon cou. Je montai sur le pont et attrapai une corde de ma main droite, me penchant sur le côté du navire. En équilibre au dessus de l'eau, un sourire se dessinait sur mes lèvres. Je laissais le vent fouetter mon visage et faire voler mes dreads. Dieu que je me sentais vivant. La liberté était à moi! J'avais hâte de retrouver Crystal et Loki. Cela faisait un baille que je n'avais pas passé une bonne soirée avec ce bon vieux Loki.

Le navire était à terre. Je laissai mes hommes amarrer, et descendis sur le sable frais de Tortuga. Je pris une forte respiration. La douce odeur de cadavre et d’alcool me réchauffait le cœur. Je me sentais chez moi. Enfin. J'entrepris ma marche, laissant Gibbs diriger les autres. Après tout, ils avaient bien le droit de prendre du bon temps eux aussi. Je me dirigeai vers la place du marché. Je savais que ma sœur avait l'habitude de la fréquenter à cette heure. J'avais hésiter à rendre visite à Loki dans son atelier de forgeron, mais je m'y rendrai plus tard. Arrivé sur place, je vis avec plaisir ma petite sœur. Mais elle était accompagnée. Un homme italien et armé semblait lui faire la cour, chose qui ne me plaisait guère. Je m'avançai vers eux d'un pas décidé. Arrivé dans le dos du jeune homme, je le tapotai du doigt.

Hey! C'est chasse gardé ici alors...

Je fis de petits gestes ridicules avec mes mains, ce qui signifiait : va voir ailleurs.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand on a la poisse c'est pour longtemps. { Ezio Auditore Da Firenze et Jack Sparrow}   Sam 29 Déc - 20:13

Vous porter un très joli prénom Messir Auditore quand a moi je me nomme Crystal.....Crystal Sparrow.

On discuta un moment de tout et de rien et je trouvée ce jeune homme charmant très charmant, et je pense que Loki lui ne risquait pas de l'apprécié surtout si il le voyer tournée autour de moi de cette façon, je lui annoncer que j'était marié et mère de famille quand on entendis une voix s'élevé.

Hey! C'est chasse gardé ici alors.....

Je me retourna avec un sourire qui n'annonce généralement rien de bon du dire de Loki et Roxane, et fit face a mon abr...adoré de frère.

Tu disait Jacky?........Ose me dire de m'éloigner de lui et je te prévient je n'hésiterais pas une seule seconde a te dépecer.

Je laisse passer quelques longues minutes puis les présenta l'un a l'autre.

Jack je te présente Messir Ezio Auditore Da Firenze qui a eu l'amabilité de faire en sorte que ton beau frère et ta nièce est a manger ce soir......Ezio je vous présente mon frère Jack qui a horreur qu'un homme autre que mon mari me tourne autour.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand on a la poisse c'est pour longtemps. { Ezio Auditore Da Firenze et Jack Sparrow}   Lun 7 Jan - 19:27


- Vous porter un très joli prénom Messir Auditore quand a moi je me nomme Crystal.....Crystal Sparrow.

Mon sourire s'agrandis lorsqu'elle se présenta. La plupart des femmes ne sont pas intéressé à mes avances et me tourne le dos sans même se présenter.

- Enchanté mademoiselle Sparrow. Dis-je en m'inclinant de nouveau.

Nous nous sommes mis à discuter. Les sujets de notre discutions variaient. Nous parlions du beau temps, de la tranquillité du marché et bien d'autre chose. C'est alors qu'elle me parla de sa famille. Non, pas de ses soeurs et frères et de ses parents, mais bien de son mari, Loki, et de sa fille, Roxane. Je me sentais quelque peu honteux. Pourquoi devais-je encore courtiser une femme sans même en savoir plus sur elle. Cependant, elle semblait ne pas avoir remarquer mon jeu. Ce qui me rassurait un peu. Alors que j'allais continuer la conversation, quelqu'un me tapota l'épaule. Je me retournai, les sourcils froncés. Un pirate. La façon dont il était vêtu, la façon dont il bougeait et l'odeur du rhum se mélangeant à son haleine. C'était bel et bien un pirate.

- Hey! C'est chasse gardé ici alors...

Surpris, je reculai de quelque pas de cet homme qui empestait de plus en plus le rhum et la sueur. Je posai mon regard azur sur la belle Crystal qui semblait le connaître. Elle lui souriait, mais ce sourire n'était pas sincère.

- Tu disait Jacky?........Ose me dire de m'éloigner de lui et je te prévient je n'hésiterais pas une seule seconde a te dépecer.

Décidément, cette journée ordinaire prenait une tournure étrange. C'est mieux que rien tout de même. De longues minutes passèrent dans le silence et un petit malaise s'installa. Crystal décida alors de le briser.

- Jack je te présente Messir Ezio Auditore Da Firenze qui a eu l'amabilité de faire en sorte que ton beau frère et ta nièce est a manger ce soir......Ezio je vous présente mon frère Jack qui a horreur qu'un homme autre que mon mari me tourne autour.

Mais bien sûr. Sparrow. Jack Sparrow. Le fameux pirate dont j'ai entendu des histoires quand je n'étais qu'un enfant. Un petit sourire s'installa sur mon visage. Je m'inclinai doucement vers Jack.

- C'est un grand honneur pour moi d'enfin rencontrer le grand capitaine Jack Sparrow.

Bien sûr, le flatté n'était pas mon intention. Jack Sparrow est une légende international ! Le fait de le voir en face de moi était quelque chose. De nouveau, un silence s'installa. Décidément, les malaises étaient très populaire aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand on a la poisse c'est pour longtemps. { Ezio Auditore Da Firenze et Jack Sparrow}   Dim 24 Fév - 0:40


Je vis le jeune homme s'incliner face à moi, me flattant de compliments. Je ne pus m'empêcher d'afficher un sourire en coin. Il n'était pas si mal ce petit finalement. Mais très vite, je repris un air sérieux. Il tournait autour de ma sœur quand même! A ce moment, je me surpris à imaginer comment aurait réagi Loki en ce moment même, s'il se trouvait à ma place. Je le connaissais plutôt gentil, trop gentil. Son comportement m'agaçait parfois. Lui, qui autrefois faisait appel à la vengeance, et avait tué sans pitié le meurtrier de son père. Lui que je détestais à l'époque. Dire qu'on se chamaillait pour un rien. C'était toujours le cas, sauf qu'au jour d'aujourd'hui, c'était pour se marrer. Loki, le mari de ma sœur, et moi étions désormais presque inséparable. J'avais d'ailleurs hâte de le revoir à nouveau, qu'on se boivent quelques chopes de rhum à la taverne tout en observant le spectacle des ivrognes se taper dessus.

Quoiqu'il en soit, Loki était passé d'un état à son opposé. Je crois pouvoir affirmer que sortir avec ma sœur lui avait fait un grand bien. Devenir père encore plus. Mais quand il voulait, il savait se montrer méchant, ne pas se laisser marcher sur les pieds. Heureusement, sinon son côté bienveillant me sortirait par le nez... ou par les yeux. Je disais donc, qu'à ma place, je pense que Loki n'aurait pas trop apprécié. Mais sachant qu'il a une totale confiance envers Crystal... Je me contentai de faire une légère grimace.

Ce n'est pas en me flattant que tu me feras changer d'avis à ton sujet.

Je m'approchai de lui, les sourcils froncés, l'air perplexe.

Que fais-tu ici exactement?

Je m'écartai légèrement afin de l'observer de la tête aux pieds. Je grimaçai de plus belle.

Tu portes un accoutrement étrange.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand on a la poisse c'est pour longtemps. { Ezio Auditore Da Firenze et Jack Sparrow}   Lun 25 Mar - 1:51


- Ce n'est pas en me flattant que tu me feras changer d'avis à ton sujet.

Je restai quelque peu surpris d'une telle réponse de sa part. Il est vrai que la grand Jack Sparrow était un homme orgueilleux, mais je croyais que la flatterie était l'une des choses qu'il adorait le plus. Vous savez ... Pour flatter son égo. Le pirate s'avança légèrement vers moi, ce qui m'obligea à reculer ma figure tout en grimaçant. Il avait beau être le pirate le plus populaire au monde, mais que son haleine empestait !

- Que fais-tu ici exactement?

- Je me promenais tout simplement.

Le capitaine se recula tout en m'examinant de la tête au pied. Cela en était presque gênant. La grimace qui apparut sur son visage me blessa un tout petit peu à l'intérieur de moi. Mon idole était en face de moi. Il m'adressait la parole, me regardait. Pourtant, il me prenait pour un gamin qui ne faisait que courir après les femmes. C'est vrai. J'aime courtiser. C'est bien tout ce qui me reste. Mon père et mes frères se sont fait pendre il n'y a pas très longtemps de cela, ma mère me prend pour un moins que rien et ma petite sœur est toujours en accord avec celle-ci. J'aurais aimé qu'au moins une fois, quelqu'un me prenne au sérieux.

- Tu portes un accoutrement étrange.

Je croisai les bras et arquai les sourcils tout en regardant le capitaine de haut en bas en mon tour. Je ne pouvais cacher le fait que j'étais insulté par son attitude. Finalement, il n'était peut-être pas aussi intelligent que mon père me le disait. Pas à la première vu en tout cas.

- Pas plus que le vôtre en tout cas ...

Oui. Je venais d'insulter l'accoutrement de mon idole. Mais il l'avait cherché. Je ne me laisse pas faire. Même pas par la plus grande légende de tous les caraïbes. Alors que j'allais ajouter quelque chose, Crystal nous coupa en annonçant son départ. Elle me regarda tout en me disant au revoir avec l'un de ces plus beaux sourires. Je déposai un baiser sur la main de la jeune femme par signe de politesse.

- Au revoir, signora. Au plaisir de vous revoir.

Crystal me fit la révérence avant de quitter.

- Saluer votre mari et votre fille pour moi ! m'écriai-je.

Elle me fit signe qu'elle le ferait et sortit du village. Je me retournai vers Jack et soupirai.

- Au revoir, signor Sparrow.

Alors que j'allais à mon tour quitter le marché, une voix me stoppa. Supposément, je n’en avais pas fini avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand on a la poisse c'est pour longtemps. { Ezio Auditore Da Firenze et Jack Sparrow}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand on a la poisse c'est pour longtemps. { Ezio Auditore Da Firenze et Jack Sparrow}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour ou contre l'intégration de Jack Sparrow dans l'attraction Pirates of the Caribbean?
» Le livre Bruxelles-Kermesse, quand l'Exposition Universelle de 1910 s'amuse...
» Much ado about nothing (Beaucoup de bruit pour rien) version 1993 de Kenneth Branagh
» Coin des amoureux: Un mot, une chanson, un poeme pour...
» vermicelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les îles :: Tortuga :: Le village-
Sauter vers: