AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Le soir, après la bataille entre le Black Pearl et le Hollandais Volant]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [Le soir, après la bataille entre le Black Pearl et le Hollandais Volant]   Ven 3 Fév - 16:31

_____
[Le soir, après la bataille entre le Black Pearl et le Hollandais Volant]

_____La forêt n'était éclairée que par les pâles raillons de la lune. Un vent faible soufflait sur les branches des arbres faisant se balancer les lianes et les feuillages exotiques anarchiquement disposés sur les sinistres rameaux de l'endroit. Ce soir là, la nuit était anormalement silencieuse. Aucun bruit ne venait troubler le calme du marécage.

Ce ne fut que lorsqu’un sifflement reptilien osa se faire entendre que l’eau de l’étang boueux se mit à bouillonner alors qu’un affreux gémissement de douleur s’élevait. Dans une tornade marine miniature, le liquide s‘éleva dans les airs et progressivement sculpta dans la pénombre une silhouette féminine à genoux, recroquevillée sur elle même. Durant moment, elle resta immobile, le corps plié, les ongles enfoncés dans sa poitrine.
Au bout d'une longue minute, elle se redressa. Doucement, elle retira ses griffes noircies de son derme brun, ignorant les fins filets de sang qui s’échappaient de ses chairs et passa le revers de sa main sur ses joues ravagées par les larmes avant de prendre le chemin de l'étrange cabane où elle avait l'habitude maintenant d'habiter.

Davy Jones l'avait trahis. Pendant plus d'un demi-siècle elle avait accusé le tribunal de la confrérie de l'avoir emprisonnée et avait songé avec hardeur à sa future vengeance. Seulement, ils n'étaient pas les plus à blâmer. C'était Davy Jones, celui en qui elle avait toujours cru aux sentiments amoureux sincères, qui l'avait véritablement abusée. C'était cet homme qui avait enseigné aux chefs pirates comment la rendre prisonnière. C'était par sa faute qu'elle avait tant souffert de ce manque de contact avec le monde marin et qui l'avait condamnée à vivre comme une simple mortelle.

Ses lèvres se tordirent de mal-être et elle serra les poings. La Déesse, et ce malgré son fort caractère, parvenait péniblement à supporter le poids de la révélation que lui avait fait Barbossa. Jones était le seul homme à qui elle avait permis de vivre à jamais. Elle l'avait toujours considéré bien plus que comme un vulgaire humain épris d'elle. De tous ses courtisans il était son préféré et Calypso devait l'admettre: même si elle n'appartenait à aucun homme ou dieu, elle s'était entichée de lui et cela, en dépit de la distance les séparant, n'en n'avait jamais été autrement. Néanmoins sa félonie l'avait tant mise en colère qu'elle n'était pas parvenue à se contrôler une fois sa liberté retrouvée. Elle avait fait se déchaîner les mers, avait emporté dans la mort bon nombre de marins et surtout, elle n'avait pas tenté de l'aider alors qu'une sanglante bataille entre le Hollandais Volant et le Black Pearl était en train de se jouer. Pire encore, une fois l'affrontement terminé, elle avait vu le corps de son aimé s'enfoncer vers le fond des abîmes et n'avait pas cherché à le rejoindre. La déesse, guidée par sa fureur, avait abandonné le capitaine pour qui elle avait tant d'affection et s'était éloignée.

Toutefois, même si elle l'avait délibérément laissé, elle savait que son amant n'était pas mort. Il n'avait jamais eu besoin de cœur pour vivre. Lui ayant, il y a longtemps, accordé l'immortalité elle savait qu'il était encore en vie et qu'il trouverait rapidement un moyen de retourner à bord du Hollandais Volant.

_____Elle poussa la porte de l'habitation d'un geste drastique avant d'aller s'asseoir derrière la table sur laquelle était disposé divers objets. Elle posa un instant son regard noir sur eux et les reversa au sol d'un balayement de bras emporté et abrupte.

Après une longue et profonde inspiration, elle retira avec délicatesse le médaillon accroché à son cou et le déposa sur le meuble en bois. Calypso caressa le dessus de la boite à musique en forme de crabe – sur laquelle se trouvait le visage jovial d'une sylphide – puis l'ouvrit. La mélodie se joua. Elle semblait compatir à sa désolation et attristée par son affliction.

Quels que soient les moyens qu'elle emploierait, elle ne pouvait faire fi de ses actions passées et s'était elle même infligée la plus terrible des punitions : Les remords.

_____
Revenir en haut Aller en bas
 
[Le soir, après la bataille entre le Black Pearl et le Hollandais Volant]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Après la bataille
» Projet, Black Pearl
» Pirates des Caraïbes - La malédiction du Black Pearl:
» Mark Hamill réalisera Black pearl d'aprés son propre comics
» [ROM JB/SENSE 4+] Black Pearl 2.1 Jelly Bean | Fast&Stable | Optimized | Tweaked | APM]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Corbeille-
Sauter vers: