AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Test de Sarah Ledermann

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erika Nalymé
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 2058
Age : 24
Humeur : Ai-je un jour été de mauvaise humeur ? ^^
Date d'inscription : 06/02/2006

Votre personnage
Trésor: 500 po’s
Vos Relations:

MessageSujet: Test de Sarah Ledermann   Mar 12 Juil - 16:41

Bienvenue sur ton test, Sarah ! Very Happy

Pour passer ce test, tu vas devoir poster un message comme si tu étais en RPG afin que l'on puisse évaluer ton niveau.
Si tu échoues à ce test, tu pourras bien sûr poster dans la partie RPG, mais tu devras suivre des cours obligatoires de RPG par le professeur de ton choix.

Si tu as commencé à poster dans la partie RPG, tu peux proposer l'un des sujets que tu as déjà écrits (un seul message suffit).
Si tu n'as pas encore fait de RPG sur ce forum depuis ta validation, dis le moi, et je te donnerai un contexte auquel tu devras répondre.

Je te rappelle que tu es évaluée sur la qualité d'écriture, la quantité (il ne faut pas forcément que ce soit très long, mais quelques lignes ne suffisent pas), les fautes d'othographe, la présentation, etc... Tout ce qui fait qu'un message est agréable à lire !

Merci, et bonne chance ! Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Test de Sarah Ledermann   Mer 13 Juil - 15:17

[Contexte : après avoir marché aux côtés d'Ethan, ce dernier lui propose de la ramener chez elle ^^]

Il était évident qu'atteindre la santé d'une personne telle que la jeune Felton pouvait s'avérer être quelque chose de particulièrement intéressant. Sarah ne connaissait pas exactement le lien qui unissait le maître et l'élève, il lui était donc impossible d'affirmer si oui non sa probable mort aurait un impact plus ou moins important sur Lord Cutler Beckett, et vis versa. Cela ferait tout de même une menace en moins dans les Caraïbes, du moins pour la caste des pirates et des petites gens de la ville de Port Royal. Mais tous les problèmes ont une solution, peut importe les moyens pour la trouver, si bien que le gouvernement britannique n'aura aucun soucis pour trouver un remplaçant si l'on réussissait à atteindre le tyran de ces lieux. Qui sait, ladite personne sera peut-être plus douce et moins enclin à exterminer les habitants les plus démunis... Ou pire. Il ne faut jamais se réjouir de la mort de quelqu'un quand on ne sait pas ce qui nous attend derrière. Bien sûr, c'était plus facile à dire qu'à faire, la vengeance prenant trop souvent le dessus.
Il n'était pas étonnant que bon nombre de personnes veuillent s'en prendre à Ethan. Même la jeune femme avait pu ressentir une pulsion meurtrière dans ses muscles rien qu'aux quelques mots du début de leur rencontre. Son arrogance et sa froideur se faisait sentir à plusieurs centaines de mètres à la ronde. A croire que c'est bien là un défaut que peu de monde arrive à supporter, pour ainsi vouloir toucher à sa vie aussi fortement. Pour le moment, Sarah n'avait rien de particulier contre lui qui puisse justifier une possible agression sur sa modeste petite tête blonde. J'ai bien dit « pour le moment ». Seules ses « victimes » savent à quel point la miss pouvait être très rapidement irritée au point de tout casser sur son passage, pour ne pas faire d'euphémisme.

Petite impertinente... Bon sang que cet adjectif qualifier parfaitement la jeune femme ! Avec le temps, elle avait réussi à adopter un caractère franc et direct, mais surtout qui lui permettait de ne pas se laisser écraser par ces nobles se croyant toujours meilleurs que les personnes dans le besoin. Pourquoi cacher ce que l'on pense ? Aucun sujet n'est tabou. C'était si amusant de voir les expressions des visages lorsqu'elle parlait librement de ce genre de choses. Il y avait de tout : de l'indignation, de la surprise, de la colère... Tout, et absolument tout. Et partir comme si de rien n'était... Oui, vraiment très divertissant. Ethan avait beau être sous la tutelle de Beckett, cela n'empêcherait pas la voleuse d'exprimer son dégoût.
Quand on y réfléchissait bien, le point qui les différenciait le plus dans leur éducation était le fait que Sarah se soit éduquée seule d'après ce qu'elle avait vécu depuis la perte de ses parents, et le blond de ce que lui avait enseigné le Lord. Il avait été chanceux qu'un homme de cette importance et possédant une telle richesse le prenne sous son aile. Elle, elle n'avait pas eu cette chance. Dans un sens, cela se comprenait : les filles étaient plus un fardeau qu'autre chose, surtout quand on n'avait pas de dot assez importante pour pouvoir la marier. Mais grâce à elles, on pouvait créer des mariages arrangés afin de conserver les fortunes de telle ou telle famille. Ou bien les vendre comme du bétail dans des endroits mal famés... Le sexe dit faible n'avait rien de vraiment attrayant, comparer au sexe fort qui possédait beaucoup plus de privilèges.

Miss Ledermann aurait volontier sortit une phrase de son cru, si son compagnon de route ne l'avait pas déstabilisé. Il voulait la raccompagner... Devant sa... sa porte ? Mais Sarah ne possédait pas réellement de... porte ! Elle changeait tous les jours plus ou moins de toit, se faisant inviter part des habitants aimables avec qui elle partageait ses petites « récoltes » du jour avant de repartir le lendemain à la pèche aux bourses bien rebondit des quartiers riches de la ville. Il lui arrivait de temps à autre de dormir également dehors, mais s'était bien plus rare. Sur le coup, elle se voyait très mal débarquer chez quelqu'un aux moyens limités alors qu'elle était censée avoir une fortune des plus grandes derrière elle, qui se montrerait de façon ostentatoire sur son habitât. Il fallait improviser, comme toujours depuis qu'elle avait croisé la route du noble, et ne pas faire une erreur risquant de la mettre à nu. C'est fou comme elle avait le don d'être dans des situations inimaginables...


-Vous devriez faire un détour en me raccompagnant. Il ne faut pas fatiguer encore plus votre jument, sans compter qu'il se fait déjà bien tard.

Cette excuse ne collait pas vraiment, étant donné que si Sarah l'avait suivi, s'était bien qu'elle habitait dans les environs du fort, car telle était la destination du jeune homme. De plus, ils approchaient de plus en plus du quartier riche de la ville, il serait étrange qu'elle soit la seule noble à habiter de l'autre côté, vers les quartiers pauvres.

-Heum... J'habite un peu en retrait de la ville, continua-t-elle, mais mon oncle possède une demeure à quelques rues d'ici. Il me suffira de lui emprunter un cheval. Je m'en voudrais de vous retarder.

L'hypocrisie n'était pas une vertu dans le monde dans grandes gens de cette société ? Tous les moyens étaient bons pour qu'il abandonne son idée, bien que je dois vous avouer que la miss commençait à être en panne de plan improvisés.
Revenir en haut Aller en bas
Erika Nalymé
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 2058
Age : 24
Humeur : Ai-je un jour été de mauvaise humeur ? ^^
Date d'inscription : 06/02/2006

Votre personnage
Trésor: 500 po’s
Vos Relations:

MessageSujet: Re: Test de Sarah Ledermann   Mar 19 Juil - 18:06

Quantité : 4/4
C'est assez long, rien à dire là-dessus.

Qualité (structure des phrases) : 1/2
Tes phrases sont un petit trop longues dans l'ensemble, ce qui fait qu'elles sont moins claires, et du coup on perd un peu le fil. Essaie de les raccourcir légèrement.

"Son arrogance et sa froideur se faisait sentir à plusieurs centaines de mètres à la ronde. A croire que c'est bien là un défaut que peu de monde arrive à supporter, pour ainsi vouloir toucher à sa vie aussi fortement." -> La deuxième phrase est un peu maladroite, surtout à cause de l'adverbe 'fortement' (on ne dit pas "je veux fortement toucher à ta vie", cela ne veut pas dire grand chose). De plus, tu passes du passé au présent : même s'il s'agit d'une vérité générale, on estime qu'il faut conserver les temps du passé. Une formulation préférable serait : "Son arrogance et sa froideur se faisaient sentir à plusieurs centaines de mètres à la ronde. Son caractère était extrêmement difficile à supporter pour beaucoup de personnes, si bien que certaines d'entre elles ressentaient un puissant désir de l'éliminer." Bon, c'est un exemple, ce n'est pas parfait, mais c'est pour te montrer qu'on peut dire les mêmes choses de différentes manières.

"Cette excuse ne collait pas vraiment, étant donné que si Sarah l'avait suivi, s'était bien qu'elle habitait dans les environs du fort, car telle était la destination du jeune homme." -> Cette phrase n'est pas très compréhensible, j'ai du mal à comprendre ce que tu veux dire. D'ailleurs elle est un peu longue. Une autre formulation serait : "Cette excuse ne collait pas vraiment. En effet, si Sarah l'avait suivi, c'était parce qu'elle habitait dans les environs du fort, et c'était là la destination du jeune homme."

"L'hypocrisie n'était pas une vertu dans le monde dans grandes gens de cette société ?" -> S'il s'agit d'une question, il faut dire "L'hypocrisie n'était-elle pas une vertu dans le monde dans grandes gens de cette société ?"

Créativité & style : 4/4
Tu as beaucoup de créativité et un style bien à toi. C'est très bien ! Smile

Orthographe & Conjugaison : 2/5
Ton orthographe est assez bonne, mais j'ai relevé quelques petites erreurs. Attention cependant à ta conjugaison, et reste bien au passé tout au long de ton récit. Relis-toi au moins une ou deux fois en te concentrant sur l'orthographe et la conjugaison, avant de poster. Attention aussi à la terminaison de tes participes passés.

"vis vice versa"
"peut peu importe"
"aucun soucis souci" -> Il n'y a pas de souci, donc c'est au singulier Wink
" ladite personne sera peut-être plus douce et moins enclin encline" -> Le féminin de 'enclin' est 'encline'
"Son arrogance et sa froideur se faisait faisaient sentir" -> C'est l'arrogance ET la froideur qui se font sentir.
"Sarah n'avait rien de particulier contre lui qui puisse pût justifier" -> 'puisse' est au subjonctif présent. Or, ton récit est au passé, il faut donc mettre du subjonctif imparfait.
"Seules ses « victimes » savent savaient à quel point" -> Tu n'as aucune raison de mettre du présent de l'indicatif ici. Il faut garder l'imparfait.
"que cet adjectif qualifier qualifiait parfaitement la jeune femme" -> Attention, ici c'est toujours de l'imparfait, et non un infinitif.
"comparer comparé au sexe fort" -> c'est le sexe faible qui est comparé au sexe fort.
"volontier volontiers"
"Miss Ledermann aurait volontier sortit sorti" -> Au féminin, on ne dit pas 'sortite' mais 'sortie', c'est donc 'sorti' au masculin.
"si son compagnon de route ne l'avait pas déstabilisé déstabilisée -> Ici, 'déstabilisé' renvoie au l' situé devant "avait". Et le l' renvoie lui-même à "Miss Ledermann" (situé en début de phrase), donc c'est au féminin.
"à la pèche pêche aux bourses bien rebondit rebondies"
"s'était c'était bien plus rare"

Présentation : 5/5
C'est très bien présenté ! Les paragraphes sont aérés et en italiques, les paroles en gras et en couleur... Rien à redire là-dessus ! Smile

BILAN : 16/20
Ce n'est pas mal du tout, tu as un bon style d'écriture et de la créativité. Fais cependant attention à la structure de tes phrases, qui sont souvent trop longues, et à l'orthographe et la conjugaison (attention aux terminaisons, notamment des mots au féminin).

Tu as réussi le test, félicitations ! Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Test de Sarah Ledermann   

Revenir en haut Aller en bas
 
Test de Sarah Ledermann
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [MOBILEFUN.FR] Test du support voiture universel : Le Clingo sur Génération mobiles
» Tatiana de Rosnay (elle s'appelait Sarah)
» Petit test D3s + TC20EIII + 70-200
» Test Canon 7D vs Nikon D300s vs Sony A500 (anglais)
» Test Tokina AT-X M100 AF PRO D 100mm F/2.8 (A)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Corbeille-
Sauter vers: