AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Je n'avais jamais souhaité une telle vie, jusqu'au jour ou on ne m'a pas laissé le choix...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Je n'avais jamais souhaité une telle vie, jusqu'au jour ou on ne m'a pas laissé le choix...   Jeu 12 Aoû - 0:09

Avant le forum, avant de quitter mon pays :

Je me rapelle être né sur un petit domaine, pauvre de biens, mais riche d'une belle famille et d'une petite maison acceuillante. Nos parents étant trop pauvres pour nous élever comme il se doit moi et mon frère, ils avaient décidé d'envoyer Klauss mon cadet dans un monastère, quand a moi, dès l'age de 10 ans, j'ai été élevé et j'ai travaillé chez Herman Preen, conseiller de Hambourg et marchand. Ce que je ne savais pas, c'est que peu de temps après mon départ, des hommes ont cruellement assasiné mes parents sous les yeux terrifiés et embués de larme de mon petit frère. De mon côté j'ai préféré me voiler la face et oublier très vite cet accident dont la cause était l'aquisition de nos terre. Mon frère lui n'a jamais pu oublier et a toujours crié vengeance, et c'est ce pourquoi je me retrouve aujourd'hui naviguant sur le vaisseau de mon ancien maître devenu pirate et que la vue m'a été ôté il y a de cela 14 ans.

Laissez moi vous conter mon histoire tant que ma mémoire me le permet. Herman Preen avait une unique fille et héritière, qui fut la meilleure amie de Klauss des son plus jeune age, mais aussi en secret sa future promise. Mon frère après la mort de mes parents a passé 12 ans dans un monastère chez des moines capucins, priant et travaillant. Pendant son temps libre, il apprenait l'escrime et faisait aquisition de sagesse pour punir a juste titre ses ennemis, purifian son coeur, et entretenant le sentiment de vengeance qui dormait en lui. De mon côté je me chargeait paisiblement de gerrer les marchandises de mon maitre, apprenant le métier j'étais devenu son bras droit. Pendant ce temps, mon frère s'échappa du monastère, jugeant qu'il était temps pour lui de mettre fin aux jours de celui qui nous a rendu orphelin. Il arriva après plusieurs jours de marche jusqu'à Hambourg, retrouvant Elisabeth Preen, Herman Preen et moi même.

Nous avons passé de multiples heures a discuter de toutes ces années passé pour nos retrouvailles, Herman Preen l'avait même autorisé a rester chez nous autant de temps qu'il le souhaiterais. Mais le sort a voulu que certaines choses empechent ces retrouvailles de bien se passer. Klauss malgré les années n'a jamais pu oublier Elisabeth, et il demeurait toujours transi amoureux d'elle. Malheureusement la belle était promise en mariage a Simon de valen road, un riche fils de conseiller promus au titre de bourgmestre. Et il se trouvais que par le plus triste des hasards, le futur epoux d'Elisabeth ne fut autre que le meurtrier de nos Parents, choses que nous decouvriment grace aux archives de la cours de Hambourg au sujet des possessions de domaines.

A partir de cet instant Klauss s'est révolté, après avoir essayé de tuer le sieur valen road en public, il dut fuir. Il se fit engager sur le goltvin, le bateau d'Herman Preen et partit pour le Danemark, là ou Herman Preen lui même en compagnie de sa fille devait se rendre pour passer un pacte avec la reine Victoria dans le but d'éloigner les navires pirate et de pouvoir faire mener les marchandises a bon port. Durant son absence, Klauss me chargeat d'enqueter sur la famille des Valen road afin de découvrir tout ce qu'ils cachaient et la vérité.

Le chemin fut long et fastidieu, aussi Klauss se fit des ennemis sur le bateau en essayant de trop approcher Elisabeth alors que cela lui était interdit. Il se lia d'amitié avec un matelot nommé Erik avec qui il s'alia, mais pour avoir approché et embrassé la fille du sieur Preen, il dut subir le suplice de la cale et manqua d'en mourir. Il dut donc finir le voyage en fond de calle et se soigner avant de pouvoir réabiliter son poste.
Pendant ce temps, je découvrit que ce fut bien les Valen road les assasins de nos parents, et j'appris par la même occasion que leur famille detournait depuis des années de l'argent des caisses de la municipalité pour s'enrichir, je décidais d'en informer Klauss des son retour. Pendant ce temps Herman Preen fut pris un piège, car au lieu d'obtenir l'absolution de la reine Victoria, celle ci garda sa fille en otage dans le but d'obtenir le droit d'acceder a tous les ports de Hambourg comme bon lui semble. De retour a Hambourg, je me pressais d'informer Klauss de mes découvertes, celui ci me pria alors d'en informer Herman Preen et d'aller le trouver en personne afin de regler cette histoire.

Le soir même, nous nous rendîmes, le sieur Preen, le conseiller Martin Degenhart et moi même chez les Valen road afin de savoir la raison de ce scandale, mais j'étais loin d'ignorer que cette visite changerais ma vie entière. Après que la vérité ai éclaté, pour éviter qu'elle ne soit divulguée, le sieur Valen road poignarda d'un coup dans le ventre le sieur Preen, celui ci tenta de se défendre et entama un combat. Ils se défendirent comme ils le purent, mais les deux hommes finirent par se porter un coup communs et finirent tous deux a terre. Simon de Valen road extrait alors le poignard de Herman Preen pour lui planter en pleins coeur, et laissa son père aginiser au sol. Désormais, il était son seul maitre et pouvais gerer sa vie comme il l'entendais, il retint prisonnier le seigneur Degenhart qui lui servit de témoins mensonger tandis que je m'enfuyais loin de la demeure pour avertir les gardes de la cour de ce qui venait de se passer. Mais j'étais loin de me douter de ce qui allais arriver, je fut accusé de meurtre envers le personne de signeur Preen et du seigneur de Valen road a la place de Simon de Valen road. A partir de là, ma vie vira au cauchemar, je fut enfermé dans un cachot, poignets menotés au mur, et j'y demeura un an, Simon de Valen road vint chaque jour me demander ou Herman Preen cachait sa fortune, il était loin de se douter que c'est pour cette raison qu'Elisabeth devait l'epouser, car elle aussi demeurait amoureuse de mon frère. Après ce, Simon de Valen road modifia le testament d'Herman Preen, certifiant que tous les biens du défunt lui appartenaient a présent.

Loin de là en haute mer, mon frère organisa une mutinerie envers le capitaine du navire qui voulais le faire aveugler, et pour ceux il forma un groupe d'homme pour se battre contre la garde de la cours et mis par dessus bord les traite, ainsi pendant que je demeurais prisonnier du cachot, mon frère pendant un an devint pirate et pilla les plus grands navires a travers les mers et sans aucune pitié, dépouillant les riches pour donner a ceux qui manquaient de biens, et créa ainsi les vitaliens, destinés a aider les pauvres dans leur triste sort.

Pendant son voyage, Klauss croisa et pilla un des navires de la reine du Danemark, c'est de cette manière qu'il appris que Elisabeth était toujours prisonnière de la reine Victoria et il décida de s'y rendre pour la délivrer et l'enmener avec lui. De l'autre côté, Simon de Valen road discuta longuement avec les membres du conseils car par le plus grand des hasards, lui aussi décida d'aller chercher sa fiancée en formant un pact avec la reine.

Le hasard voulu que Simon de Valen Road et Klauss se croisèrent la bas, mais tout tourna au cauchemar, Klauss tenta a nouveau d'assasiner Simon de Valen road, et il dut s'enfuir une nouvelle fois sans Elisabeth. De cette manière, Simon raconta a Elisabeth que ce fut moi qui avait tué son père ainsi que son futur beau père, et il impliqua Klauss dans cette cause, la mettant ainsi de son côté. Klauss appris alors que s'il tuais Simon de Valen road, j'etait condamné a croupir dans un cachot a Hambourg, il prit Elisabeth en otage et demanda ma libération en echange. L'echange fut conclus, mais pour se venger, avant de me relacher, il me conduisit en salle de torture, et avec un fer rouge et des tisons, il m'aveugla. Ce fut ma dernière vison, des tisons me brulant les pupilles, consumant tout ce qu'il me restait d'espoir de revoir la lumière du jour. Je sentais mes paupières se bruler avec mes globes oculaires, ce fut attroceent douloureux, et j'ai encore en tête chaque hurlement que j'ai pu désespérément crier ce jour là.

Ensuite ils m'amenèrent a l'entrée de Hambourg avec un baillon sur les yeux, là ou devait se proceder l'echange. Tout se passa comme prévus, mais lorsque Klauss découvrit ce qui m'était arriver, il accumula en lui deux fois plus de vengeance, et il me promis justice.

Plusieurs jours avant le mariage de Simon de Valen road et d'Elisabeth Preen, Klauss prépara un plan afin d'en finir une bonne fois pour toute avec celui qui lui pris tout ce qui lui était cher, il se rendit devant l'hotel même pour clammer au village entier la véritée, après quoi il se battit en duel avec Simon de Valen road, eclaboussé par ses propres mensonges, il n'était que pris au piège par la véritée dure et n'eut d'autre choix que de se battre. Après un long combat, Klauss finit par tuer Simon de Vlan road d'une épée plantée en plein coeur et vengea de la sorte nos parents et moi même, nous nous sommes enfuient sur l'ancien navire de feu mon maitre rebaptisé le loup de mer dont mon frère et moi sommes les dirigeants. Il épousa Elisabeth, et depuis nous écumons chaque navire qui se dresse sur notre passage. Mais il me reste une chose qui me torture de jour en jours, une chose que j'ignore mais que je cherche pour que ma vengeance soit totale... Je connais la voix de celui a qui Simon de Valen road a ordonné de voller mon regard, mais j'ignore de qui il s'agit, mais sachez bien que si je le retrouve, je me vengerais et je le tuerais de mes propres mains.


Depuis le vent a tourné :

Depuis 14 ans j'ecume tout navire qui se dresse sur mon passage, mais il n'y en a qu'un auxquel je n'ai jamais touché, c'est le Black Pearl, j'ai rencontré Jack Sparow au cours d'un abbordage, et nous avons attaqué en même temps le même navire. Et au lieu de nous faire concurence et de prendre possession du navire, bien qu'ils étaient bien plus nombreux, Jack a déclaré qu'il ne manquerais jamais de respect a quelqu'un ayant perdu la vue, nous sommes devenus amis, et depuis notre navire acoste de temps en temps sur l'île de tortuga quand nous avons besoin de repos, il en est ainsi, ce n'est pas la vie que j'ai choisi, mais je l'assume, et je ne laisserais jamais personne trahir un bon ami.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Je n'avais jamais souhaité une telle vie, jusqu'au jour ou on ne m'a pas laissé le choix...   Jeu 12 Aoû - 6:13

Hallo !

willkommen hier !!

Je n'ai pas le temps de lire ta fiche, étant sur le départ pour un long périple en voiture... XD Par contre j'ai hâte de pouvoir le faire !!

Ceci dit, il me faut déjà te donner quelques critiques.

1) un modèle de fiche est prévu, merci de le respecter. Il se trouve dans "présentations".

2) ta fiche est à poster dans les présentations.

N'étant modo que de nom... (><) je ne peux rien faire pour toi, mais j'ose espérer qu'un admin pourra déplacer ton sujet Wink. De ce que j'ai lu, tu as déjà toute la partie histoire du personnage remplie (et très bien remplie même !).

A bas les pirates quand même !! Razz

Auf Wiedersehen ! Razz
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Je n'avais jamais souhaité une telle vie, jusqu'au jour ou on ne m'a pas laissé le choix...   Jeu 12 Aoû - 13:44

Guttentag !

Danke pour ton message ! Excuse moi de mes erreur,

Je suis nouvelle ici, c'est mon tout premier forum et je suis un peu perdue

Je m'en vais de ce pas visiter et apprendre comment ça marche, et je te remercie pour tes conseils

A très vite et bon voyage Smile

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je n'avais jamais souhaité une telle vie, jusqu'au jour ou on ne m'a pas laissé le choix...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je n'avais jamais souhaité une telle vie, jusqu'au jour ou on ne m'a pas laissé le choix...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Avis] Les passages les plus émouvants
» Grimm / Bébé Grimm - Monroe/Nick - G
» Eduardo MENDOZA - Sans nouvelles de Gurb
» "Celui qui n'a jamais été seul ..."
» Présentation (puisque je ne l'avais pas fait avant, mieux vaut tard que jamais)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Corbeille-
Sauter vers: