AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un soir en passant [PV Beckett, Jack ou membres EITC]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Un soir en passant [PV Beckett, Jack ou membres EITC]   Jeu 30 Juil - 19:32

La nuit était plutôt avancée à Port Royal, les rayons de la Lune étaient réduits par les volets s'ils désiraient entrer dans les habitations. Etant plein, l'Astre Nocturne n'avait rien à evier au Diurne, il était bien moins aveuglant mais laissait les personnes éveillées profiter de sa lumière. A l'époque l'on ne savait pas qu'il s'agissait en réalité de rayons du Soleil réfléchis par la surface selénite.

Loin d'être couché, notre Amiral continuait sa progression vers le bureau du Lord, en compagnie de trois soldats britanniques aux uniformes couleur sang dans l'obscurité, à la faible lueur des chandelle sur le chemin. Entre eux, un individu heteroclite et étrange contrastant particulièrement avec les fiers et droits militaires. Un pirate à l'accoutrement diversifié et présentant de multiples breloques surement très utiles de son point de vue. Il était cependant loin d'avoir la classe des uniformes portés par les Anglais !

Rien ne valait l'élégant tricorne d'un Commodore ou d'un Amiral.

Trève de bavardage, nos hommes arrivent à destination. Inutile pour Norrington de se présenter au garde de la porte de l'"antre" de Lord Beckett, il le connaissait déjà bien. Ce n'était pas la première fois qu'ils se croisaient tous les deux, et James n'avait pas toujours porté d'uniforme rutilant devant lui... Souvenez-vous de ce jour où il avait ramené le coeur, empestant le rhum et la sueur d'avoir combattu son rival et vécu tel un pirate durant si longtemps.


"J'apporte un petit cadeau pour le Lord, pouvons-nous entrer ?"

Mieux valait-il demander, il y avait peut-être une réunion au sommet dans le bureau du dirigeant de la Esat India Trading Compagnie. L'arrivée de l'Amiral et de son captif du moment pouvait s'avérer inoportune... Pourtant, James était confiant. Et puis, Lord Beckett trouverait toujours un petit peu de temps à consacrer à un pirate tel que le capitaine Jack Sparrow.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un soir en passant [PV Beckett, Jack ou membres EITC]   Ven 31 Juil - 4:56

    Il porta à ses lèvres sèches la tasse blanche de porcelaine décorée de motifs dorés, remplie de thé. Le chaud liquide lui réchauffa le corps. Non, vraiment, il n’arrivait pas à comprendre pourquoi il y avait des hommes qui se saoulaient de bière et d’autres breuvages infects alors que le thé existait ! Mais trêve de plaintes. Ce matin, Mary Edwards lui avait apporté des nouvelles fraîches de Jack Sparrow, ce pirate aussi excentrique que fou. En effet, ce dernier avait eu la naïveté de quitter le Black Pearl, son seul navire, dans le but – apparemment – de venir lui voler le cœur de Davy Jones, qui était un homme pieuvre assez répugnant. Sparrow, donc, était seul en terre « ennemie ». Car oui, il était fort probable qu’il se terrait ici, à Port-Royal ! Sincèrement, voler le cœur en ce moment était fort risqué. En effet, la protection autour du « grand » homme et de Port-Royal avait doublé dans la journée, sous les ordres de Miss Edwards, une femme brillante qui lui obéissait au doigt et à l’œil. Non, si Sparrow désirait s’infiltrer ici, ce ne serait pas ce soir ! Quoique, l’homme était sans doute prêt à tout pour venir chercher ce qu’il désirait ardemment. Tant mieux, comme ça, la Compagnie mettrait la main sur lui rapidement. Vous imaginez ? Jack Sparrow, entre ses mains à lui ! Cette pensée le fit frissonner de joie.

    Il déposa doucement son breuvage sur la petite coupe de la même couleur et de la même fragilité que la tasse elle-même, puis soupira d’aise. Port-Royal dormait probablement à cette heure. Lui, il flemmardait dans son bureau depuis des heures, il ignorait combien. Il avait perdu la notion du temps, absorbé par ses idées de grandeur. Même s’il était à la tête de la Compagnie, il désirait plus, plus, encore plus ! Éradiquer les pirates, mettre fin à l’ère de la piraterie, voilà un projet digne de lui ! Et il y arriverait. Il regarda la maquette posée à sa gauche, représentant un champ de bataille naval. La fin était proche. Mais pas pour lui. Puis, soudain, le petit homme entendit onze mots très, très intéressants. Un petit cadeau pour lui ? À cette heure ? Non, cette dernière question était vraiment ridicule. Il ne devait pas être si tard et puis, lui, il n’éprouvait aucun signe de fatigue. Certes, ce matin, c’était tout le contraire. Mais maintenant, les choses avaient radicalement changés.

    Ce ne fut pas seulement les mots prononcés qui le surprirent. Ce fut la voix et à qui elle appartenait. À l’amiral James Norrington. Ah, celui-là ! On pouvait dire qu’il n’avait pas abandonné l’idée de reprendre sa place. Car c’était bien lui qui lui avait rapporté le cœur de Davy Jones. En personne. Et tout sale ! Vraiment, Norrington était un exemple de fidélité et de persévérance ! Lord Beckett sourit en reprenant une autre gorgée de thé, puis répondit de sa voix froide et – selon certains – cruelle :

    - Le Lord serait enchanté de savoir de quoi il s’agit, Amiral.

    C’était une invitation courtoise, mais qui trahissait une part de curiosité. Beckett était seul à son bureau, c’était donc un moment opportun, n’est-ce pas ? Cutler garda sa tasse de thé dans ses mains et attendit que le cadeau et celui qui l’apportait entrent. Si j’avais été à la place du Lord ce soir-là, inutile de dire que j’aurais déposé ma tasse, de crainte de tacher mes beaux vêtements, en voyant la fameuse surprise entrer…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un soir en passant [PV Beckett, Jack ou membres EITC]   Ven 31 Juil - 12:50

[à supprimer]


Dernière édition par James Norrington le Ven 31 Juil - 17:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un soir en passant [PV Beckett, Jack ou membres EITC]   Ven 31 Juil - 13:06

Jack fut donc apporté à Beckett, comme il l'espérait. Il se posait tout de même plusieurs questions. Et si le coeur n'était pas dans le bureau de Beckett? Même s'il y était, comment allait-il s'y prendre pour découvrir où il se trouvait? Et puis, surtout, comment allait-il s'échapper une fois de plus? Il verrait tout cela le moment venu. Il était entouré de gardes, comme s'il était un dangereux criminel. Ca lui plaisait assez. Etre considéré comme nocif à la société, c’était une super sensation pour Jack, une sensation assez amusante. Ce qu’il l’était moins c’est que ça allait le conduire à la potence. Il se dit que ce cher Norrington était vraiment prêt à tout pour retrouver son grade. Cet homme ne lui avait jamais vraiment déplut jusqu’à aujourd’hui. C’était un homme brave qui l’avait laissé filer la dernière fois. Et, par-dessus tout, c’était un homme amoureux. Comme c’est touchant… Jack regardait autour de lui, tout en avançant, entourer des trois hommes et de Norrington. Il se dit qu’il allait embêter un peu ce dernier avant d’arriver au bureau de… Cutler Beckett. Ce nom donnait à Jack une terrible envie de vomir. Jack se rapprocha un peu de Norrington.

Dites l'ami, on pourrait faire un marché! Vous savez, comme la dernière fois où je vous ai aidé à sauver ce cher William Turner.

Les quatre hommes étaient toujours en marche.

Je vous aide, pour n'importe quoi, vous n'avez cas me demander. Et puis, après, vous me laissez filer.

Jack souriait tout en tenant cette conversation au près de l’ex commodore. Puis ils entrèrent enfin dans les appartements de « lord » Beckett… Il s’agissait sûrement de l’homme que Jack haïssait le plus au monde. Et c’était certainement réciproque. Lorsque Norrington dit à Beckett qu’il avait un cadeau pour lui, et que la voix de ce cher Beckett se fit entendre, Jack grimaça. Ils allaient donc entrer. Jack décida de garder le silence… Pour l’instant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un soir en passant [PV Beckett, Jack ou membres EITC]   Ven 31 Juil - 17:39

    Le garde n'eut pas le temps de répondre que la voix du Lord raisonna. Il avait des oreilles partout celui-là. Ce n'était pas étonnant, en soi. Il ne serait pas assis au même bureau ni dans le même fauteil et encore moins à la même position s'il n'était pas si soucieux de ce qui se passait autour de lui. Il ne manquait pas d'ennemis, et cela n'irait certainement pas en s'arrangeant, surtout s'il désire mettre un terme à la piraterie. Une ambition démesurée, mais s'il y avait bien un seul homme sur terre pour y parvenir, c'était lui, et personne d'autre.

    Alors que l'Amiral allait reprendre la marche avec ses soldats et son prisonnier, celui-ci se sentit l'âme gaillarde et enhardie par on ne sait quel air marin. Il lui fit une proposition comme s'il était réellement en état de négocier. Et puis pour dire une telle... RHAAAAA ! Eh oui, pourquoi était-il allé sauvé Will hein pourquoi ? En cadeau de mariage. Et là, était-il marié ? Non. Et vous savez quoi ? Et ouais, sa promise avait changé d'avis, elle était partie. Devinez pour qui ? William Turner ? Noon ce serait trop ... Et bien si, monsieur ! Oui, Elizabeth s'était fiancé à James pour qu'il aille chercher Will et une fois que celui-ci fut sauf, elle tourna le dos à l'Amiral qui n'était alors que Commodore pour partir avec le forgeron-pirate. On peut le dire, il s'était bien fait roulé dans la farine, l'homme à perruque.

    C'est cependant avec une grande patience qu'il se tourna vers le pirate, prenant une certaine inspiration avant de commencer à parler.


    "Monsieur Sparrow... Je croyais que vous aviez compris que la seule chose que vous pourriez faire qui me serait utile était de vous trouver sur la potence."

    Les derniers mots avaient été prononcés non sans une certaine haine, pour que Jack comprenne bien. Il avait un brin énervé Norrington car en parlant, le captif avait fait part de sa présence à Cutler Beckett qui ne serait donc pas surpris. Ainsi, il avait privé notre homme du plaisir de voir la tête que ferait le Lord en voyant son cadeau. S'il était entrain de boire du thé, il avait du s'en renverser. Cependant, personne n'aurait le plaisir de constater les dégâts sur ses vêtements. Surement qu'il serait en train de revêtre un autre habit, ne laissant qu'un indice de ce qui s'était déroulé quelques secondes plus tôt. Cruel destin encore une fois. Même un moment aussi agréable que l'était celui-ci ne se déroulait pas sans anicroche. Enfin, ne nous plaignons pas trop, le capitaine Sparrow avait les menottes aux mains. Son destin appartenait au bon vouloir des officiers supérieurs de la Royal Navy ou de la Compagnie des Indes Orientales. Pour s'évader, il devrait se débrouiller tout seul. Mais avec tous ses amis et sa famille, il aurait facile. Quel imbécile ce Turner de lui avoir expliqué le principe du levier. Turner, ça rime avec grrrr.

    La petite troupe se mit en marche pour pénétrer dans le sacro-saint bureau du nain grand homme. L'Amiral était toujours en tête. Il salua Cutler avant de se placer sur le côté, disant simplement :


    "Bonsoir, Milord. Voici pour vous."

    Pas besoin d'en dire plus. Son interlocuteur était un assez grand garçon pour se rendre compte de la préciosité de ce présent et l'apprécier à sa juste valeur. Un Jack Sparrow sur un plateau d'argent, que demander de plus ? Le pirate entra dans le bureau tandis que deux des trois soldats se placèrent devant la porte pour anhiler toute tentative de fuite qui serait fortement impromptue.


Dernière édition par James Norrington le Sam 1 Aoû - 12:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un soir en passant [PV Beckett, Jack ou membres EITC]   Ven 31 Juil - 18:15

Sparrow vit de la haine dans les yeux de Nottington qui tentait de lui répondre le plus calmement possible, ce qui afficha un sourire sur le visage de Jack. Hé oui, il connaissait le point faible de notre cher Norrington. Il s'agissait de William Turner, l'homme qui avait détruit sa vie en sauvant celle du capitaine. Mais l'ex commodore avait l'air assez ravi de ramener Jack à Beckett. Lorsque le pirate arriva devant ce dernier, il grimaça puis lui fit un petit geste de la main accompagné d'un sourire hypocrite du genre : "salut c'est moi". Ce qu'il avait surtout envie de lui dire c'était: "où a tu mis ce fichu coffre que je puisse partir en vitesse???" Mais Jack se retint. On ne devait pas savoir qu'il cherchait le coffre, sinon c'était fichu pour lui. Il regardait les alentours sans voir la moindre trace de ce cœur si précieux aux yeux de tout le monde. Will sera surement partant pour l'aider puisque lui aussi désire s'emparer du cœur de Jones afin de sauver son père. Il suffira juste de lui prendre par la suite. Et puis; il a déjà tout le monde à dos, ce n'est pas une petite "bêtise" de plus qui changera ça. Mais, avant tout, Jack devait savoir ou chercher...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un soir en passant [PV Beckett, Jack ou membres EITC]   Sam 1 Aoû - 4:32

    Puis, soudain, une voix sortit du néant de la nuit. Non, ce n’était pas vrai ! Bon sang de bon soir ! Beckett, ayant toujours à la main sa tasse fumante de thé, avait maintenant les mains tremblantes. Wow, le calme personnifié ! Le noble soupira tout en se calmant. Il reposa sa tasse sur son bureau et ne put s’empêcher de sourire. Non, vraiment, il souriait trop souvent aujourd’hui ! C’était inhabituel… La porte de son bureau s’ouvrit donc sur ceux que Beckett avait déjà reconnu. Ce fut d’abord Norrington, arborant une allure des plus droites, qui entra. Il salua l’aristocrate, puis fit entrer… Jack Sparrow. Cutler joignit ses mains comme s’il priait, puis il les frotta en se leva lentement. Il savourait déjà le plaisir de le savoir enfin entres ses mains, piégé et pour de bon ! Dire que mademoiselle Edwards lui en avait parlé ce matin et hop ! Le voilà ici ! Ha, ha, ha ! C’était trop beau ! Les autres soldats se placèrent derrière, surveillant le pirate. Ce dernier était toujours aussi arrogant. On verrait bien s’il le serait toujours lorsqu’il découvrirait que son pire ennemi en savait plus qu’il ne le croyait. Beckett s’avança, un léger sourire victorieux collé sur son visage. Il commenta enfin, ne quittant pas Sparrow des yeux, sachant déjà ce qu’il désirait plus que tout :

    - Eh bien, eh bien, qu’avons-nous là ? Un pirate de la pire espèce, si je ne m’abuse ?

    Tout d’abord, il fallait faire croire à Sparrow qu’il ignorait la raison de sa présence à Port-Royal. Et seul, en plus ! Pauvre Sparrow… Seul en territoire ennemi. À sa merci. Hé, hé. Beckett jeta un bref regard à l’amiral, qui signifiait clairement : « Ne m’interrompez pas, ne dites rien, vous le parieriez cher ». Pas qu’il ne faisait pas confiance à Norrington, mais Beckett voulait d’abord s’amuser avec son cadeau. Quoi, il en avait le droit, non, de le voir s’énerver petit à petit, voyant que le cœur ne se trouvait pas dans cette pièce… Eh oui, le côté sadique du « nain » remontait. Les pirates, en temps normal, lorsqu’il voulait torturer quelqu’un, coupaient un doigt à leur prisonnier, ou trouvaient une idée encore plus sanglante. Mais lui, c’était beaucoup plus subtil. Quoi de plus normal avec Cutler Beckett, n’est-ce pas ? Lui, il aimait voir sur le visage de son interlocuteur une expression signifiant « Mon chien sale, j’ai envie de te péter la gueule, mais comme tes gardes merdiques me surveillent, j’essaie de me contrôler… ». Car oui, si quelqu’un osait s’en prendre à sa personne, c’était pour cette personne la mort assurée. Un simple mot de la part du grand homme et vous pouviez voir votre durée de vie diminuer instantanément. Pour en revenir à la scène actuelle, Beckett quitta des yeux son amiral pour continuer, ironique :

    - Alors, que me vaux l’honneur de votre présence à Port-Royal, Jack ? Vous vouliez me voir ? Croyez que j’apprécie votre présence !

    Heu, non, ma bande de petits pervers, ne pensez pas que Beckett insinuait « Oh, Jack, je suis si content de savoir que vous vouliez me voir pour… Oh, qu’importe ! Ne nous séparons plus jamais ! *Musique romantique* ». Beckett recula pour aller saisir sa tasse de thé. Il prit une gorgée, imaginant ce qui se passait dans le petit cerveau du pirate. « Où est le cœur de Davy Jones, mon… ?!!! », ou encore « Ah ouais ? Ben moi, j’me serais ben passé de votre présence, à vous ! ». Mais bien sûr, Sparrow ne dirait pas cela à voix haute. Après tout, même lui devait avoir compris qu’il était en mauvaise position.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un soir en passant [PV Beckett, Jack ou membres EITC]   Dim 2 Aoû - 22:07

Jack fit à nouveau un sourire hypocrite au "lord". "Lord" Beckett. Qu'est ce que ça sonnait faux à l'oreille de Jack! Ce dernier répondit donc à l'homme miniature avec ce sourire si "franc".

Vous m'avez tellement manqué!

Jack regarda discrètement les alentours. Pas de signe du cœur. Comment allait-il s'y prendre pour le trouver??? Et pour sortir d'ici?? Jack fronça les sourcils, un brin énervé. Il tentait de cacher cette expression le plus possible, c'était assez réussi. Il ne pouvait même pas s'échapper par la force, se serait inutile vu comment il était entouré... Jack remarqua que le commodore et ses hommes avaient oublié de lui retirer ses effets, notamment son épée. D'un coup sec et violent, il prit son épée avec ses deux mains liées par les fer et la brandit sous le cou de Norrington, d'un air satisfait. Ce à quoi il n'avait pas pensé était que, les mains lié, il pouvait être déstabilisé très facilement.


Laisser moi partir ou vous ne reverrez plus ce cher Norrington.


Jack sourit.

Ce serait dommage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un soir en passant [PV Beckett, Jack ou membres EITC]   Dim 2 Aoû - 22:27

    Beckett lui lança un sourire sarcastique lorsque Sparrow lui répondit. Ce pirate… Il avait nui plus d’une fois à la Compagnie et il était temps de le neutraliser… pour de bon. Pour Norrington aussi, ce devait être une certaine victoire. Certes, sa haine revenait sans nul doute à monsieur Turner – que Beckett ne portait pas dans son cœur non plus. Puis, le célèbre pirate fit quelque chose d’étonnant – et de stupide, précisons. Norrington n’avait pas dépouillé Jack de ses effets personnels, dont une épée ? Brillant, Amiral. Cependant, le spectacle était plutôt grotesque. Sparrow avait les poings liés et Norrington saurait s’en débarrasser rapidement. Mais puisqu’il s’agissait ici de Lord Beckett, ce dernier ne put s’empêcher de commenter:


    - Oh, vous voulez déjà me quitter, Sparrow ? Et moi qui croyais que vous cherchiez quelque chose.

    Et voilà, c’était dit. Le pirate ignorait qu’il y avait des espions à Tortuga, qui l’avait prévenu ce matin. Sparrow ne savait pas que Beckett savait qu’il cherchait le cœur de Davy Jones. Ouf, que de répétitions dans cette phrase ! Il était temps pour le noble de tirer avantage de cette situation. Que ferait Sparrow ? En tout cas, il ne s’en tirait pas aussi facilement ! Il ne fuirait pas d’ici.

    - Ce serait encore plus dommage que vous repartiez sans ce que vous êtes venu chercher, n’est-ce pas ?

    Sparrow n’allait pas attaquer Norrington. Il se demanderait comment son pire ennemi était au courant de ça. Il était comme ça, Sparrow. Curieux et impulsif. C’était cela qui allait causer sa perte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un soir en passant [PV Beckett, Jack ou membres EITC]   Lun 3 Aoû - 11:55

Jack grimaça. Comment pouvait-il savoir que Jack voulait le coeur? Bon, ok, c'était un peu logique en même temps. Mais Sparrow avait réfléchit (et oui), un peu trop tard, certes. Le coeur ne pouvait pas être ici, c'était bien trop risquer, il serait à la portée de tout le monde. Non, il ne pouvait être qu'à un endroit... Près de son propriétaire: sur le Hollandais volant. Jack fut parcouru d'un frisson. Comment allait-il retourner sur le Hollandais sans être envoyé de nouveau dans l'antre de Davy Jones?? Il ne voulait surtout pas y retourner ça c'était sûr. Il y avait de quoi devenir fou là bas. Jack était vraiment dans une situation désespérée. A situation désespérée répond solution désespérée, d'où la menace envers ce cher Norrington qui n'allait pas aboutir à grand chose. Jack restait tout de même prêt de l'amiral ex commodore, l'épée en dessous de son cou.

Moi chercher quelque chose? Non franchement je vois pas là...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un soir en passant [PV Beckett, Jack ou membres EITC]   Jeu 6 Aoû - 4:49

    Le cerveau de l’EITC, malgré le fait que son pire ennemi soit en train de diriger son arme – assez maladroitement, merci ! – sur son amiral, demeurait placide et flegmatique. D’ailleurs, il n’y avait rien de paniquant. Si réellement Jack voulait la mort de Norrington, ce serait déjà chose faite depuis longtemps. Bien sûr, la mort de Norrington serait un drame épouvantable, mais aux dernières nouvelles, il était toujours en vie. Le pire, c’était que ce dernier ne semblait pas réagir face à la menace du pirate, qui pourtant, était plus qu’évidente.

    Ce qui était maintenant amusant, c’était que Jack semblait perturbé. Il avait sans doute compris que sa présence, dans le bureau de l’aristocrate, était inutile. Le cœur de Davy Jones ne se trouvait pas ici. Où, dans ce cas ? Logiquement, près de son propriétaire. Eh oui, le pirate était mal barré. Tant mieux. C’était si satisfaisant de voir Sparrow sans son sourire victorieux. Sourire qu’il affichait toujours après avoir échappé à ses ennemis, plus par chance que par talent ou courage. Et voilà qu’il répond comme si de rien n’était. Pourtant, les deux adversaires savaient tous deux ce que recherchaient l’autre. L’un désirait le cœur de l’homme pieuvre. L’autre, la mort dudit pirate. Tous ces gens qui les entouraient n’étaient que des pions dans leur jeu respectif. Sparrow, tout comme Beckett, faisait avancer, tour à tour, une pièce de l’échiquier, et un jour, l’un devrait se rendre compte de la vérité : il avait perdu. Et ça, jamais Beckett ne le penserait ! Car il gagnerait. Il éliminerait pirate après pirate, afin d’accomplir sa vengeance. Son père avait été tué par un pirate, il y avait de cela des années. Il avait profondément aimé son fils unique et pourtant, était parti pour toujours. La preuve que l’amour n’était qu’une illusion à laquelle les faibles se rattachent, croyant trouver le bonheur. Quant sa mère. C’était elle, l’ombre dans le tableau de sa vie. Enfant, il l’avait déçu. Car lorsque Rose Beckett mourut, elle avoua carrément à Cutler que ce dernier l’avait désappointé. Cutler était faible, minable, un pauvre gosse qui se réfugiait volontiers dans les bouquins et les dictionnaires, qui avait été trop « gentil » pour tuer le meurtrier de ses parents. Lord Beckett était manipulateur, froid, calculateur. Le choix n’était pas bien difficile ! Les pirates avaient brisé son enfance, ses rêves, ses espoirs. Maintenant, lui, Lord Cutler Beckett allait leur faire payer, à tous ! Les pirates avaient beau s’entretuer, ils demeuraient soudés ensemble, quoi qu’il arrive. Oh oui. La fin approchait, mes amis pirates…

    Beckett jeta vers Sparrow un regard oblique, glacial. C’était lui qui, des années plus tôt, avait marqué l’homme à la peau basanée d’un « P » sur son bras. Et encore, Sparrow était toujours en vie, libre, sans avoir à porter les douleurs que la mort apporte. Car il n’avait jamais dû avoir à regretter un être cher. Savoir que Jack Sparrow avait déjà pleuré faisait remonter les sourcils en un temps record ! Quoique, désormais, c’était la même chose pour Beckett ! Personne ne devait savoir que lui avait été incapable de protéger ses parents cette nuit-là fatidique. Finalement, le bourgeois répondit placidement, mais d’un ton de voix qui laissait paraître un dégoût profond :

    - Toujours le même, Sparrow, n’est-ce pas ? Non, vraiment, vous n’avez pas changé du tout.

    Beckett fixait toujours son rival, sans sourire le moins du monde. Sa tasse de thé refroidissait, mais c’était le cadet de ses soucis. Il poursuivit, sur le même ton apathique :

    - Si vous ne cherchez rien, pouvez-vous me dire ce que vous faites actuellement à Port-Royal ? Votre place serait davantage sur le Black Pearl, non ?

    Jack Sparrow… Comment avait-il pu si mal tourner ? Pas que Cutler éprouvât de la désolation pour lui, seulement, il était un peu curieux. Bah, ses parents devaient sûrement être pirates aussi. Les pirates contre la Compagnie des Indes Orientales. Toujours la même lutte, encore et encore ! Mais un seul gagnerait la partie : lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un soir en passant [PV Beckett, Jack ou membres EITC]   Jeu 6 Aoû - 11:28

Cutler croyait connaitre Sparrow sur le bout des doigts. Mais il se trompait. Beckett ne savait rien de Sparrow, il ne connaissait pas son passé. En effet, Jack a déjà perdu un être cher et c'était tout frais dans sa mémoire. Il y a quinze ans, Jack est tombé amoureux d'une jeune femme française. La seule femme que Jack ait vraiment aimé. Ils avaient passé une nuit tous les deux et s'étaient promis qu'ils resteraient ensemble jusqu'à leur mort. Cependant, Jack était légèrement ivre lorsqu'il avait promis ceci. Le lendemain de leur aventure, Jack préféra partir, reprendre le large. L'amour lui faisait peur. Le capitaine Jack Sparrow, tomber amoureux?! De plus, il ne voulait pas former une famille, il voulait remonter à bord de son Pearl et reprendre sa liberté. La veille de son arrivée à Port Royal, Sparrow apprit qu'il avait un fils dont la mère était cette fameuse femme prénommée Leila. Il apprit de même que cette dernière avait perdu la vie en mettant son fils au monde. Jack comprit alors qu'il n'avait pas tenu sa promesse. Vous allez dire, mais depuis quand Sparrow tient-il ses promesses? Certes. Mais là, c'était différent, il s'agissait de Leila Brave. Pour la première fois de sa vie, Jack avait culpabilisé. Pour la première fois de sa vie, la mort de quelqu'un l'avait vraiment attristé. Tout ceci avait profondément touché Sparrow qui ne savait plus trop quoi penser. C'est aussi pour cela qu'il était un peu perdu dans ses plans. Il était perturbé. Le capitaine tenta de chasser tout cela de son esprit. Beckett lui dit qu'il n'avait pas changer. Jack retrouva son petit sourire qui en énervait plus d'un.

Pourquoi changer? Je suis le capitaine Jack Sparrow ! Je n'ai aucune raison de changer !

Puis Cutler Beckett demanda à Jack ce qu'il faisait à Port Roayl. Il essayait de le déstabiliser, mais il n'y arrivera pas.

Je rendais visite à de la famille.


Jack souriait toujours. Après tout, ce n'était pas totalement faux. Il était passé voir Haley avant de se rendre au port où il avait rencontré ce cher Norrington qui se trouvait toujours là, la gorge sous son épée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un soir en passant [PV Beckett, Jack ou membres EITC]   Sam 8 Aoû - 13:41

    Citation :
    Le pire, c’était que ce dernier ne semblait pas réagir face à la menace du pirate, qui pourtant, était plus qu’évidente.

    [En même temps j'étais absent et sans connection possible... ^^']


    Comprenant le regard du Lord, James laissa les deux hommes discuter, ses solats conservant leurs positions. Bien que silencieux il était attentif et alerte. Avec Sparrow le pire était à craindre. Pourtant l'Amiral n'avait pas retiré les effets de Jack par on ne savait quelle obscur égarement de l'esprit dont il avait pourtant peu l'habitude. La situation était grave, il fallait y remédier ou alors à nouveau ses démons lui voleraient ses galons. Et là pour les récupérer... On avait rarement une deuxième chance dans la vie.

    Cependant, la menace du pirate n'en demeurait pas moins on ne peut plus ridicule. Conservant tout son sang-froid, Norrington n'eut même pas le temps de cacher ses yeux du bleu de l'ocean par ses paupières en un scillement que déjà les deux gardes près de la porte pointèrent chacun leur baïonnettes sur le pirate. Un signe de l'officier et ils n' hésiteraient pas à s'en servir. Ils avaient été formés pour cela par la Royal Navy. Ce serait dommage de finir ainsi pour le Capitaine Jack Sparrow. Descendu par un vulgaire soldat de la Marine Royale Britannique.

    Le troisième homme en rouge avait quant à lui pénétré dans le bureau pour venir s'emparer du pistolet du pirate. Celui-ci avait les deux mains occupées par son épée et pour empêcher le "larcin" il devrait la lâcher. Impossible de toutes façons avec les mains liées d'être plus rapide que le soldat.

    Pour venir près du pirate, les trois soldats avaient quitté leur poste près de la porte. Bien entendu, il était inutile aussi de préciser que la surveillance du bureau était toujours assurée par les propres employés de Beckett qui assuraient sa sécurité en permanence. Il n'y avait donc aucun relâchement de l'attention au niveau de la sécurité du bureau, lui-même protégé pa les fortifications que de nombreux hommes gardaient, certains à un poste fixe, d'autres executant des rondes très fréquentes à des horaires irréguliers.

    Par la suite, l'officier conserva son silence et sa droiture, cependant, sa main droite reposait sur le pommeau de son épée qu'il avait reçu à sa promotion au grade de Commodore. Cette lame belle et efficace forgée par Turner.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un soir en passant [PV Beckett, Jack ou membres EITC]   Dim 9 Aoû - 4:50

    Ah oui. Le capitaine Jack Sparrow. Bien sûr, il n’avait aucune raison de changer. Il était clair qu’être pirate était une activité noble et respectable ! Non, mais, vraiment. Mais on ne pouvait pas trop lui en vouloir. C’était Sparrow, après tout. Il faisait ce qu’il voulait avec sa vie. Et c’était d’ailleurs parce qu’il avait fait trop de choses qu’il était recherché à présent. Et qu’il se trouvait ce soir en compagnie de son meilleur ami, n’est-ce pas ? À la question du noble, le tristement célèbre pirate répondit calmement qu’il était venu rendre visite à sa famille. Ah oui, vraiment ? Comme si Jack avait le temps pour ça ! Non, il était venu pour le cœur, il le cherchait. Et comme il savait qu’il ne se trouvait pas ici, il disait n’importe quoi… pour gagner du temps, ou tenter de lancer Beckett sur une fausse piste. Ou encore, les deux. Alors que le Lord allait répondre quelque chose, l’amiral Norrington fut « sauvé ». Deux soldats approchèrent et menacèrent Sparrow de leurs fusils. Quant au troisième bonhomme, il s’empara du pistolet du pirate. *Ah, ha ! Bien fait pour toi !* se réjouit l’aristocrate. De toute façon, Jack n’avait jamais vraiment eu l’intention de tuer l’amiral. Tout ce qu’il devait avoir voulu, c’était faire paniquer Cutler, ou encore James. Mauvais plan, monsieur Sparrow. Non seulement les deux concernés n’avaient pas paniqué, mais en plus, voilà que le prisonnier se retrouvait encore plus démuni. Hooon…

    Sa tasse de thé toujours dans ses mains froides, Beckett eut un petit sourire de triomphe, mais pas aussi vexant que celui de Sparrow. Quoique, cette opinion devait varier d’une personne à l’autre. Le petit homme baissa légèrement la tête afin de contempler son rival, celui qui lui avait toujours tenu tête, puis la releva, l’observant de la tête aux pieds. Toujours avec les mêmes habits sales et puants. Ça, ça ne changerait jamais. Beckett s’approcha davantage du captif, sans perdre son sourire faussement aimable. Il répéta tranquillement :

    - Vous rendiez visite à de la famille, dites-vous.

    C’était étrange. Jack avait bien en sa possession un certain compas, non ? C’était d’ailleurs ce que Beckett avait désiré le plus, afin d’obtenir le cœur de Davy Jones. Mais grâce à ce bon Norrington, il avait eu le cœur instantanément. Mais revenons au compas. Ce dernier pointait l’emplacement de la chose, de l’endroit, et même de la personne à laquelle on tenait le plus. Il pointait ce que l’on désirait le plus au monde. Alors…. Si Sparrow désirait tant le cœur, pourquoi venir à Port-Royal ? Il lui aurait suffi de sortir son instrument et ce dernier l’aurait informé que ce qu’il cherchait se trouvait à bord du Hollandais Volant. Enfin, il y avait peut-être de menus détails auxquels Beckett était ignorant. Mais quand même. Beckett regarda Sparrow, pensif. Puis dit :

    - Cela n’a rien de personnel, Jack. Mais je préfère vous savoir à Port-Royal, là ou je pourrai vous avoir à l’œil constamment. Et puis, je pense que le Black Pearl saura se débrouiller sans vous.

    Il regarda ensuite droit dans les yeux Norrington. Beckett était sûr qu’il avait compris où il voulait en venir. Mais comme Sparrow ne l’avait peut-être pas saisi, le Lord ordonna froidement :

    - Amiral Norrington, je crois que vous vous ferez un plaisir de reconduire le capitaine Sparrow à notre prison. Eh bien, bonne nuit, Jack.

    En effet, l’amiral devait haïr Sparrow. D’une certaine manière, tout était de sa faute s’il s’était retrouvé démuni. Il y avait bien William Turner, mais comme ce dernier n’était pas présent… Quoique, le fait que Sparrow soit enfermé l’attirerait peut-être à Port-Royal. En tout cas, James ne le laisserait pas s’échapper. Il savait ce qui lui en coûterait. N’est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un soir en passant [PV Beckett, Jack ou membres EITC]   Dim 9 Aoû - 18:22

Jack sourit de plus belle, tentant de montrer qu'il ne paniquait nullement. C'était d'ailleurs le cas. Il avait été désarmé, certes, mais de toute manière, il ne voulait pas tuer l'ex commodore.
Son compas était inefficace avec lui. Sans doute ne savait-il pas ce qu'il désirait le plus au monde. C'était vraiment étrange. Il y réfléchira lorsqu'il sera derrière les barreaux. Il aura tout le temps d'observer son compas.
Pour une fois, Jack ne mentait pas. C'était très rare mais ça arrivait, de temps en temps. Certes, il était venu pour le cœur, mais il était tout de même passé chez Haley James Scott, la fille de Bill Turner, sœur de William Turner. Jack avait élevé la petite jusqu'à ses trois ans suite à une promesse faite à Bill le Bottier, un ami proche à l'époque.


Je vous jure que je suis passé voir de la famille. Mais bon, si vous me croyez pas je m'en fiche totalement. Je me demande juste pourquoi. Je n'ai pas l'habitude de mentir pourtant... Etrange...


Jack n'avait pas l'air très perturbé. Il souriait, d'un air futé. Il savait que son fils était en sécurité avec Gibbs et sa sœur. Il savait aussi que Gibbs et sa famille ne le laisseraient pas moisir en prison. Il avait confiance en eux. Et puis, au pire, il y aurait Will et Elizabeth... Ils étaient bien allés jusqu'à l'antre de Jones pour le sauver, ils pourraient bien venir à Port Royal. Quoi que, la dernière fois,c'était pour leur intérêt personnel qu'ils étaient venus... Bon, on verra bien...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un soir en passant [PV Beckett, Jack ou membres EITC]   Dim 9 Aoû - 18:51

    L'Amiral avait l'habitude des ordres implicite. Peu de personnes dans la hierarchie millitaire s'y risquaient. Trop souvent les soldats ne prenaient pas la responsabilité d'y obéir. Il y avait plusieurs raisons à cela. D'abord, nombreux étaient ceux qui n'arrivaient pas à comprendre ce que l'on voulait leur dire. Etait-ce un ordre ? Quelque-chose n'allait pas ? Le supérieur en pinçait pour nous ? On avait un morceaux de persil entre les dents ? Un bouton sur le nez ? Il arrivait même qu'on ne comprenât pas qu'un message devait être transmis par un regard. Généralement les employés de l'East India Trading Company ou de la Royal Navy qui ne réussissaient pas ce genre d'intérprétation d'ordres tacites ne prenaient pas du galon. Généralement. Une deuxième raison (ou troisième suivant le point de vue, on peut considérer que ne pas comprendre un ordre et ne pas comprendre que l'on reçoit un ordre sont deux choses si différentes que l'on doive les séparer) est le soucis de savoir quoi faire en cas de problème par la suite. En effet, l'ordre n'étant pas donné de vive voix, il n'a pas de témoin. Si la personne l'ayant donné décide par la suite de s'opposer à cet ordre, alors beaucoup d'ennuis risquent d'arriver au malheureux qui l'aura executé. Mais dans le cas présent, les paroles du Lord avaient le mérite d'aller de paire avec ses yeux, le sous-entendu étant plus qu'évident pour quiconque l'avait un peu cotoyé professionellement parlant. En ce qui concernait sa vie privé, nul moyen de le savoir pour Norrington, et nulle envie non plus. Quoi qu'il en soit, la précision donnée par Cutler ne faisait qu'officialiser ce que James avait compris.

    - Amiral Norrington, je crois que vous vous ferez un plaisir de reconduire le capitaine Sparrow à notre prison. Eh bien, bonne nuit, Jack.

    Bonne nuit, Jack. Quelle ironie. Mais que le pirate ne se plaigne pas trop. Il aurait un toit sur la tête et de la paille pour s'allonger. Ce n'était déjà pas si mal. Surtout pour l'époque. En effet, la vie dans la prison de Port Royal était plus agréable que celle d'un vagabond recherchant un minimumde droiture. Certes, il y avait bien peu de représentants de cette espèces, pour ne pas dire aucun, mais c'est pour la comparaison. Ainsi, en prison vous étiez sur d'avoir de quoi vous nourrir, c'était une soupe élaborée principalement à partir d'eau, mais au moins il s'agissait d'un repas, et vous aviez à boire. Nourris et logés, tout cela gratuitement. Idéal, non ? Non. Car ce n'était pas gratuit. Et là les vagabonds ont leur raison de ne pas vouloir séjourner dans un cachot. Il se trouve qu'en ces temps de piraterie, les incarcérés restaient rarement longtemps dans leur cellule, et pour payer le prix de leur séjour, on organisait une grande fête. Celle-ci avait lieu sur la place du village. Ici, à Port Royal, l'endroit était magnifique. Il dominait la mer. Une vue imprenable sur la baie et le port se trouvait non loin, à quelques pas, près du fort. Tous les habitants étaient conviés à cette fête très spéciale. Les millitaires revêtaient leurs plus beaux uniformes et arboraient leurs décoration. Le prisonnier avait l'honneur d'être placé en évidence sur une estrade tandis que son nom et différents faits de sa vie étaient prononcés, laissant à chacun le loisir d'en prendre connaissance. Tout ce petit monde ne portait d'attention qu'à la personne qui allait bientôt quiter définitivement la prison... et la vie. La potence semblait toute puissante et sa loi s'appliquait sans détour, sans exceptions. Sauf en cas de fuite intempestive et rageante comme ce fut déjà le cas avec Sparrow. Cependant, James le savait, on avait rarement une seconde chance. Si cela était valable pour lui, cela devait l'être également pour les autres. Et les autres, ça comprend le capitaine du Black Pearl. Soyons précis, l'un des capitaines du Black Pearl. Après tout, le proverbe n'était pas de son invention, il devait avoi été vérifié. Du moins esperons-le car cela pourrait coûter très cher à l'Amiral si à nouveau ce pirate qu'il detestait lui filait entre les doigts.


    Ses hommes s'occupèrent de récupérer l'épée du "capitaine" et de lui chiper également son tricorne ainsi que d'autres de ses effets une fois celui-ci désarmé. Le compas était désormais en possession de l'EITC. Mais ils seront entreposé à la prison, avec les autres effets des pirates capturés.

    "Bonsoir, My Lord"

    Norrington salua de façon millitaire le petit homme puis il se tourna vers les soldats en rouge. L'Amiral donna l'ordre à l'un d'entre eux, celui qui portait les effets de Sparrow, d'ouvrir la marche. Vindrait ensuite le pirate avec à ses deux côtés les deux autres soldats restant, puis, fermant la marche et gardant un oeil sur sa capture, James lui-même. La petite formation quitta le fort alors que la nuit se faisait plus sombre encore. La vie dans Port Royal ne produisait plus les bruits de débuts de soirée, mais celui de fin de la partie d'amusement. C'était désormais le tour des débordements. Si Tortuga était le fief incontesté de la débauche, Port Royal, la nuit, se défendait plutôt bien. Heureusement les poivrots et autres discients se retrouvaient rapidement maîtrisés par les forces au service de la patrie. Les honnêtes citoyens pouvaient dormir tranquilles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un soir en passant [PV Beckett, Jack ou membres EITC]   Sam 3 Oct - 14:34

[Hj: je crois bien que c'est la fin de ce sujet non?]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un soir en passant [PV Beckett, Jack ou membres EITC]   Sam 3 Oct - 23:36

    [Heu, je pense que chacun l'a considéré comme tel, puisque nous n'avons pas ajouté de réponses. ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un soir en passant [PV Beckett, Jack ou membres EITC]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un soir en passant [PV Beckett, Jack ou membres EITC]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Torchwood - Un soir de pluie - Jack/Ianto - PG-13
» [EVENT] Soirée quizz avec Anime-Land !! Le bureau des renseignements est ici !! =D
» Ulysse sur NRJ12 ce soir!
» Stargate Sg-1 : Répliques de Picfics : Jack/Sam : Rating G
» JACK CAFFERY (Tome 2) L'HOMME DU SOIR de Mo Hayder

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Corbeille-
Sauter vers: